FFXV : le changement de personnages arrive, Episode Ardyn confirmé

Square Enix proposait aujourd’hui un nouvel Active Time Report (oui, celui du TGS était censé être le dernier, mais cette fois c’est vraiment le dernier, nous dit-on) destiné à célébrer le 1er anniversaire de Final Fantasy XV. Cela fait en effet un an jour pour jour que le jeu a été lancé dans le monde entier. Cet ATR a cependant principalement été l’occasion pour les développeurs de faire quelques annonces en lien avec l’actualité du jeu. Vous pouvez le voir ou le revoir sur ce lien (en japonais), et en retrouver un résumé ci-dessous.

Frères d’armes

Concernant le mode multijoueur de FFXV, son réalisateur Kazuya Takahashi a annoncé (au cours d’un segment intitulé « lettre du producteur live », tiens tiens…) que la version 1.1.0 sera publiée le 12 décembre. Il a également indiqué qu’il y aura d’autres mises à jour en 2018, ce dont on pouvait tout de même se douter, avec notamment l’ajout de Noctis, Gladiolus, Prompto et Ignis en tant que personnages jouables. Mais en attendant, voici un rapide résumé de ce qui nous attend dans cette première mise à jour :

Corrections de bugs :
Le niveau n’augmentant pas dans certaines situations, les ennemis n’apparaissant pas en multijoueur, la possibilité de miner gratuitement alors qu’il faut normalement dépenser 3000 gils, la progression devenant impossible, etc.

Optimisations :
Réduction des temps de chargement entre Lestallum et le camp de début de mission (Takahashi promet de 10 à 20 secondes de moins), réduction du délai d’apparition des personnages gérés par l’IA, etc.

Ajouts :
Lancement des quêtes chronométrées, qui demandent d’éliminer un maximum d’ennemis dans un laps de temps donné. La mise à jour ajoutera également la boutique de la sorcière, dans laquelle il sera possible d’obtenir des objets en échange des récompenses des quêtes chronométrées (images ci-dessus).

Épisode d’Ignis

Le réalisateur du DLC consacré à Ignis, Takefumi Terada, a donné quelques nouvelles informations sur ce qu’on peut en attendre. La durée de vie devrait être d’une à deux heures en ligne droite, mais il y a une petite subtilité : comme annoncé, l’épisode d’Ignis proposera une fin alternative. Pour la voir, il faudra d’abord finir le DLC une première fois, ce qui débloquera un nouvel embranchement au cours de l’épisode. En faisant un choix particulier pendant sa deuxième partie, Ignis déclenchera un cheminement alternatif qui sera principalement composé d’un combat contre un boss (plutôt difficile, promet Terada) et dont la conclusion a paraît-il été imaginée pour frapper en plein cœur ceux qui ont été ému par la fin de FFXV.

Au total, avec cet embranchement, la durée de vie pourrait donc se situer plutôt entre deux et trois heures. Terada annonce également que le scénario sera très dense et qu’on peut s’attendre à un volume deux fois supérieur à celui de l’épisode de Prompto. Le genre d’affirmation à prendre toujours avec des pincettes, mais nous n’aurons pas longtemps à attendre pour juger sur pièce, puisque l’épisode arrive le 13 décembre. Voici une vidéo montrant les trois premières minutes :

Une fois le DLC terminé une première fois, cela déverrouillera également – comme dans ceux de Gladiolus et Prompto – un combat spécial, qui sera accessible depuis le menu principal. Ignis pourra alors se mesurer à… Noctis, tout simplement. Voici une vidéo montrant un aperçu du combat spécial contre Noctis :

Mise à jour anniversaire

Taisuke Ôe, responsable du développement de FFXV, a ensuite annoncé le contenu de la prochaine mise à jour gratuite, qui sera disponible le 12 décembre. Et celui-ci est une belle surprise, puisqu’il s’agira tout simplement de l’ajout de la possibilité de changer de personnage en plein combat dans le jeu de base ! Ayant compris qu’il s’agissait d’une fonction dont l’absence avait attristé de nombreux joueurs, les concepteurs ont donc choisi de l’intégrer en profitant des efforts consacrés à la conception des épisodes de Gladiolus, Prompto et Ignis, pour lesquels des styles de combat uniques ont été développés.

La première vidéo montrée ci-dessous donne un aperçu du nouveau système. Passer librement d’un héros à un autre modifie légèrement l’interface, et le gameplay semble effectivement reprendre ceux conçus pour leurs DLC respectifs. D’ailleurs, puisque la mise à jour arrivera le 12, il sera possible de jouer avec Ignis un jour avant l’arrivée de son épisode.

Une petite information supplémentaire au passage : alors que Hajime Tabata avait annoncé qu’un DLC permettant d’affronter une reproduction en 3D du PDG de Square Enix était bien en cours de développement, ce n’est finalement plus le cas. (Pour casser du Yôsuke Matsuda, vous devrez vous tourner vers NieR: Automata !)

Pocket Edition

Hajime Tabata a donné une petite mise à jour concernant ce remake pour mobile de FFXV. Alors qu’il devait arriver cet automne sur iOS et Android, il a finalement été repoussé à l’hiver sur toutes les plateformes (il était déjà prévu sur Windows 10 pendant l’hiver). En effet, un bug important a été découvert lors de la procédure de validation auprès d’Apple.

Les prochaines nouveautés

En conclusion de l’ATR, Hajime Tabata a abordé la question des futurs contenus téléchargeables de FFXV. Il donnera des informations plus détaillées sur ce qui est prévu d’ici à la fin de l’année, mais il a tenu à en proposer un avant-goût dès aujourd’hui. Comme il l’avait déjà dit, le réalisateur souhaite publier au moins trois épisodes supplémentaires en DLC. Mais il a ensuite confirmé que l’un d’eux sera consacré à Ardyn. En effet, l’une des critiques qu’il a entendu le plus souvent à propos de l’histoire de FFXV est que l’univers sous-jacent n’est pas assez bien présenté. Du fait de sa place dans le scénario, Ardyn était donc le candidat idéal pour proposer davantage d’informations.

Bien qu’il ne soit pas entré dans les détails au sujet des deux autres (ou plus), Tabata a sous-entendu que Luna profitera sans doute elle aussi d’un épisode : en effet, Ardyn et elle étaient les deux réponses les plus populaires au sondage publié dans le jeu il y a quelques mois. Il a ensuite expliqué que même si ces épisodes nécessiteront sans doute beaucoup de travail, il n’a pas envie de se précipiter pour leur développement. De ce fait, il ne se donne absolument pas pour contrainte de tous les publier au cours de l’année 2018. Bref, il se peut que cette nouvelle campagne de DLC déborde sur 2019 !

Il n’y a plus désormais qu’à attendre quelques semaines pour avoir des détails plus précis.

  • Julien

    Bonne nouvelle que le changement de personnage à la volée, c’est l’une des promesses de Versus XIII ! J’espère que ça sera intéressant et agréable à jouer.

    Pour le reste, j’ai toujours la triste impression de voir progressivement le jeu ressembler à ce qu’il aurait dû être à sa sortie. Je pense le refaire une fois tous les DLC/extensions/patchs sortis, pour voir si mon impression sur cet épisode évolue (je l’ai bien aimé au final, mais impossible de faire l’impasse sur certaines erreurs de conception).

    • Over

      J’ai exactement le même ressenti !! c’est exactement ça ! une foule d’erreurs conceptuelle (même le lecteur de musique est raté dans son fonctionnement -_-) et un résumé d’histoire si je puis dire…
      Tandis que le gameplay était franchement pas trop mal, les animations de grande qualités et que dire de la musique simplement divine.
      J’attendrai également l’ensemble des dlc pour la 2 ème run traditionnel.

  • Daggett

    Donc en gros, ils n’ont pas eu le temps de développer les 3 camarades comme il faut pendant le dev du jeu, donc on les fait par la suite et une fois ces derniers sortis les uns après les autres, pouf on peut finalement changer de perso dans l’aventure principale…. nice !
    Les fausses excuses du début comme quoi ça n’était pas possible ou que le jeu ne s’y prêtait pas…

    • Daggett

      Re: les gens qui vont le découvrir sur PC vont avoir le jeu à peu près tel qu’il aurait dû etre à sa sortie mais si ça ne comblera pas toutes les lacunes…

    • Jérémie

      Attention à ne pas réinventer les raisons pour lesquelles ils ont renoncé à cette possibilité au départ ! Ils n’ont jamais dit que c’était impossible ou que le jeu ne s’y prêtait pas, mais plutôt que c’était difficile. Certes, à l’époque, Tabata était quand même resté très évasif, mais il n’avait jamais totalement exclu l’idée pour autant.

      Il a été plus clair plus récemment, par exemple dans cette interview avec USgamer :

      « If rather than only controlling Noctis, users were able to control four or five characters-say, the four guys and then Cor, for example-it would be really hard to bring all five of those characters and the way that they feel to the same level of satisfaction as one character, given the time restrictions, budget limits, and so on. So, because controlling all of those characters was a bit of an impossible goal, we decided that it would be more reasonable to create the party characters with good A.I. and make them feel really realistic in order to push the hardware. » http://www.usgamer.net/articles/hajime-tabata-talks-about-the-transformation-of-versus-xiii-to-final-fantasy-xv

      (Oui, je sais, il dit « impossible goal », mais vu ce qu’il explique juste avant, il faut comprendre « impossible dans les limites de temps et de budget » qu’ils avaient – mais là, on se retrouve tous autour de l’idée évidente qu’ils auraient bien mérité au moins 1 an de développement de plus… mais là aussi, c’est compliqué par les questions de budget…!)

      • Daggett

        Je ne suis pas si loin dans les raisons que tu dis que j’invente, impossible est le mot utilisé dans l’interview et que ca ne s’y pretait pas, c’est exactement ca le passage suivant : « would be really hard to bring all five of those characters and the way that they feel to the same level of satisfaction as one character ».
        Mais bref, tout ça est fortement lié au temps de dev interminable lui même lié au fait qu’ils ont repris le jeu « depuis le début » à mi chemin… et c’est bien dommage, je ne compte pas refaire le jeu mais je sais que j’aurais aimé avoir ce choix qui s’offre au joueur désormais mais… trop tardivement pour moi

        • Jérémie

          Ce n’est pas du tout comme ça que je lis ce passage. Il ne dit pas que ça ne s’y prêtait pas : au contraire, ils avaient certainement envie de faire que les personnages soient tous jouables avec chacun leur propre gameplay spécifique (c’était prévu au départ, après tout !)… mais ça n’a été possible que quand ils ont fait les DLC individuels, et pas avant, faute de temps et budget.
          L’absence de cette possibilité ne m’a jamais chagriné pendant le cours du jeu, parce que finalement, ils ont plutôt bien réussi l’intégration des commandes combinées.

    • Yiazmatt

      Je me permet de vous dire que il ne faut pas oublier que FFXV est un jeu de rôle qui est centré sur Noctis et uniquement sur lui d’un point de vue narratif et il me parait logique de ne jouer qu’avec lui, on adhère ou non mais c’est comme ca. Mais surtout merci de ne jamais oublier que tout ce que fait Square Enix vis à vis de FFXV maintenant (hors dlc prévu de base) c’est avant tout pour faire plaisir aux joueurs qui ont réclamés ce genre de choses.

      • Arkann07

        L »excuse du « c’est centré sur Noctis » que je lis partout est franchement lassante, (surtout qu’elle est bien souvent suivie de « oui mais l’aspect central c’est le road-trip ENTRE POTES »). Ashe (et peut-être Basch) était la seule héroïne vraiment importante de FFXII, et on pouvait jouer tout le monde. FFX c’était l’histoire de Tidus et Yuna, mais on joue aussi les 5 autres gardiens. FFVIII, c’est tout Squall (et je pense que beaucoup sont d’accord pour dire que les autres personnages sont les moins développés), et encore une fois on joue tout le monde et l’équipe se sépare plusieurs fois. Et là je parle que de Final Fantasy. Puis dire que les ajouts sont la pour « faire plaisir », clairement, non. Ils sont là pour le compléter et faire en sorte qu’il se rapproche le plus possible de ce qu’il aurait dû être s’il avait pu être développé plus longtemps, ou en tout cas de manière plus… enfin moins… voilà.

        • Yiazmatt

          Mais quel belle vision arriérée! Un choix narratif que ce soit vidéo-ludique, littéraire ou cinématographique ne peut être une excuse. Centré le scénario sur Noctis est un choix narratif délibéré et non pas une excuse. Et c’est pas parce que tu met en lumière le héros que tu n’a pas le droit de faire « un road trip entre potes » merci de faire preuve de discernement sur ce coup là. Concernant la possibilité de jouer ou non avec les autres personnages du jeu moi je disais juste qu’en soit ca ne manquait pas , qu’on peut se contenter de faire le jeu en jouant que Noctis il n’y a rien de choquant là dedans je pense. Et puis comparer la jouabilité de FFXV avec celle des autres…. vous oubliez que Square renouvelle sans cesse sa saga au fur et à mesure des épisodes? si vous aimez pas le changement ne suivez les FF ou sinon faites preuves d’un peu plus d’ouverture d’esprit. Et puis au passage je vous rappel que dans le 13 on dirige uniquement le leader en combat hein.. a bon entendeur.

          Pour finir si, les ajouts (gratuit je parle pas des dlc) sont là pour faire plaisir aux joueurs. Il faut arrêter un moment, FFXV est tout à fait acceptable à sa sortie l’année dernière (oui oui ok avec les patch day one), Square est désireux d’écouter les joueurs, ils leurs donnent ce qu’ils réclament moi j’appel ca faire plaisir aux joueurs (ou aux enfants gâtés ca dépend comment o voit les choses).

          Oui peut être que le jeu aurait été « plus complet » si il avait été développé plus longtemps mais franchement, en toute objectivité, le FFXV à sa sortie était-il une telle merde à vos yeux? Il était moche? archi buggé? n’avait aucun contenus? Franchement même le scénario, à un détail près (et je suis catégorique je n’ai pas fait les ajouts scénaristique gratuit) toute l’histoire était présente. Maintenant que ca manquait de détail oui certainement mais tout était dit ou écrit à une chose près. Moi quand je vois un jeu si différent, si couillu, si imprévisible que ce soit FF ou autre, ca me désole de lire certaines remarque.. mais je m’égare un peu de notre sujet désolé mais ma passion est profonde.

          • Peverell

            « Je me permet de vous dire que il ne faut pas oublier que FFXV est un jeu
            de rôle qui est centré sur Noctis et uniquement sur lui d’un point de
            vue narratif et il me parait logique de ne jouer qu’avec lui, on adhère
            ou non mais c’est comme ça. »

            On peut aussi se questionner sur ceux qui défendent bec et ongle des défauts quand ceux-ci sont tout de même reconnus par les développeurs. L’idée de ne pas pouvoir switcher entre les personnages ne découle pas d’un choix artistique ou je ne sais quoi. Ce fut une CONTRAINTE liée au manque de temps et de budget ; la preuve c’est qu’il « corrige » ce détail plusieurs mois après. Pas uniquement parce que les fans l’ont réclamé (devoir réclamer un switch entre personnages dans un JRPG, qui plus est dans un FF numéroté, oui on en est là…), mais parce que c’était bien l’objectif premier et qu’ils n’ont pu l’atteindre.

            Certes, ils ont réussi les interactions entre les personnages (gros point positif du jeu), qui font oublier quelque peu la restriction mais en aucun cas ne sont là pour la remplacer.

            Par ailleurs je ne comprend toujours pas l’argumentaire comme quoi l’absence de switch s’explique par l’histoire centrée sur le héros. La réponse de Arkann07 se tient parfaitement. Avec une logique pareille, aucun des FF précédents (au final, tous des road trip à divers degrés centré sur un ou deux personnages principaux) n’auraient permis un switch.

            Au final, on peut se poser une question, qui résume d’ailleurs toute mon incompréhension face à votre raisonnement : la possibilité de switcher entre les personnages dans FFXV nuira-t-elle à l’expérience narrative ? Il n’y a qu’une réponse qui me vient à l’esprit.

          • Vivien Condat

            Alors, à part FFXII, je ne vois aucun FF ou l’on peut switcher de perso…
            Comparons ce qui est comparable.
            FFXV est un JRPG avec un système de combat orienté action, il est donc « évident » que l’on ne peut contrôler qu’un seul bonhomme lors des affrontements.
            Quasiment tous les autres FF avaient un système de tour par tour plus ou moins camouflé/évolué, donc aucune raisons de ne contrôler qu’un combattant.
            Et enfin, je me pose une question: la possibilité de switcher entre les perso améliorera elle l’expérience narrative? Il n’y a qu’une réponse qui me vient à l’esprit…

          • Yiazmatt

            On peut aussi se questionner sur ceux qui défoncent FFXV à tort et a travers avec des raisonnements aussi abscons. Même dans le cadre ou le fait de jouer uniquement Noctis était une contrainte pour Square pouvez vous me dire en quoi cela est un défaut dans le jeu? Dans ce cas avec ce genre de raisonnement les rpg occidentaux comme Skyrim ou encore The Witcher on ne devrait pas y jouer car il n’y pas de coéquipier avec nous? Vous voyez je m’abaisse a votre niveau là. Et encore une fois dire: on peut pas switcher de personnage dans FFXV alors que dans les anciens FF on pouvait n’est pas recevable. Dans ce cas on accepte pas FFXV parce qu’il n’y a pas d’ATB aussi? Je n’ai jamais dit qu’il ne devait pas y avoir de switch entre les personnages, tout ce que j’ai dit ce que de mon avis avec une histoire centré sur le héros il n’était pas déconnant de ne contrôler que lui bien au contraire. Là ou je veux en venir c’est que critiqué FFXV sur un point de détail qui, sur n’importe quel autre jeux ne vous aurez jamais dérangé, est pour moi la preuve que vous avez bien touché le fond. Pour répondre a votre question non bien sûr le switch de personnage n’aurait pas nui à mon expérience mais une autre question s’impose : jouer uniquement Noctis a t’il nui à votre expérience tout court? Il y a tellement de mauvaise foi qui me vient à l’esprit.

      • WeedyWood

        Je ne suis pas en accord avec toi car dans la mesure où un questionnaire a été mis en place par SE pour sonder les joueurs et nous demander de manière général que voulions nous voir en plus, tout était plutôt réfléchi .
        Effectivement ils le font pour les joueurs qui l’ont réclamé mais le calcul n’est pas basé uniquement sur la satisfaction des fans mais plutôt sur le pourcentage de personne capable de payer pour ce qu’ils demandent , si tout étais vraiment fait pour nous , nous n’aurions pas à débourser un seul centime de notre poche .
        Pour moi le problème viens surtout de l´egarement videoludique de SE ces dernières années , au lieu de nous tartiner de version 3ds mobile et autre projet de remasterisation qui leur a fait perdre du temps , attention je ne dis pas que j’en n’ai pas apprécier retrouver ces Jeux sur des nouvelles plateforme et que j’en n’en ai pas acheter moi même, j’aurai plutôt préféré qu’il recentre toutes ces équipes et tout ce temps perdu sur les’ projet de plus grosse envergure tél que FFXV , qui sait nous en serions peut être à FFXX aujourd’hui , ok j’en rajoute un peu

        • Yiazmatt

          Alors je suis d’accord avec vous sur certains points. Mais le sondage n’est pas apparu comme par magie dès la sortie du jeu mais bien après. Donc sur ce point là je suis pas d’accord, car il faut pas oublier une chose c’est que faire des màj n’est absolument pas gratuit pour l’éditeur/développeur. Sony et Microsoft font payer assez cher ce genre de service (et oui rien n’est gratuit). Je maintiens que c’est dans un soucis 1er de combler le joueur et surtout que ce dernier garde à l’esprit qu’il est entendu. FF14 fait aussi plus ou moins ca avec sa communauté. Maintenant que derrière il y est un calcul sur ce que nous serions près à déboursé oui vous avez raisons il faut pas être naïf Square enix reste une boite avec des employés , ils ont besoin de rentabilités c’est normal. Je ne pense pas que Square s’égare, les versions hd, les jeux mobiles sont une source de rentabilité a moindre cout pour eux donc c’est un choix à mon sens judicieux pour eux mais pour ce qui est des gros projet oui leur gestion et de la communication et du développement me parait plus laborieux. Ce qui est étonnant c’est qu’un Dragon Quest 11 à été annoncé, est sortie au japon à la date annoncé,est, a priori, excellent, et ce sans aucun problème.. ca me laisse dubitatif j’avoue. Et puis à leur décharge, Square enix possède les 3 licences de jrpg qui se vendent le plus dans le monde et ca doit pas être évident à géré chaque jour, toutes les boites de développement n’ont pas un tel palmarès.

          • WeedyWood

            Effectivement DQ11 est là et sur plusieurs support en même temps , donc comment expliquer un tel écart entre les deux ? SE se met une certaine pression côté FF , a cause de l’engouement véhiculer autour peut être , egalement du faite qu’il vise un public international la ou DQ cherche en priorité a cartonné sur le sol jap avant de s’exporter.
            On a l´impression que malgré qu’il soit tout deux estampillé SE , les communications ne sont pas les mêmes , je ne connais pas assez la politique interne de SE sur le dev et de qui prend les décisions mais une certaine scission est apparente dans la manière de produire et de communiqué autour de ces deux licences . Comment explique leur incapacité à reproduire les bonnes pratique d’une licence sur le reste? Pourquoi alors qu’ils ont justement des remonté économiques dû à tout les portages ect , coupe t il l’herbe sous le pied aux Matsuno à l’epoque de FFXII Et Nomura récemment pour nous sortir une version «  expéditive «  d’un jeu et en changer le contenu et qui au final n’en reflete que trop peu l’intensité, l’energie et la dimension qu’il y aurait pu y avoir dans le produit final …. d’origine .
            Pour moi FFXII est un des meilleurs si ce n’est Le meilleur des FF , je ne cherche pas à entrer dans un comparatif , chacun ses gout , FFXV est super aussi mais je me sent léser , car je n’ai pas pu jouer au «  director cut » si je puis dire .

          • Yiazmatt

            C’est marrant mais moi c’est plutôt sur le 12 que sur le 15 que je me suis sentit léser. Si Matsuno avait pu posé son scénario jusqu’au bout FF12 serait pour moi le meilleur jrpg tout confondu car pour le reste c’était pour moi la perfection et même si il restera clairement un des mes meilleurs jeux je regrette que ce point noir gâche un peu la fête alors que FF15 lui va jusqu’au bout même si il manque peut être de détail on a presque toutes les infos qu’on se doit d’avoir donc je me suis moins sentit léser par lui de ce point de vue là. Mais bon l’un comme l’autre son a mes yeux des grands jeux , qui plus est très différent l’un de l’autre et c’est tout ce qui compte finalement.

    • Jakyris

      Je ne me fais pas souvent défenseur de SE, mais ils ont été pris à la gorge sur le temps de développement (pour sûr, c’est une histoire de gros sous, sous excuse de la pression de l’attente des fans donc Tabata n’étant pas le PDG de SE, il n’est pas entièrement fautif sur ce point), comme dit dans mon commentaire, il aurait fallu 1 ou 2 ans de plus.
      Mais ils ne pouvaient pas sortir les autres persos jouables il y a un an vu que leur gameplay a été développé pour les DLC des épisodes, c’est donc logique, maintenant que ceux ci ont fini d’être développé que cette fonctionnalité ne soit ajouté au jeu qu’en décembre, je trouve ça positif de la part de SE d’avoir réservé cette surprise aux fans.
      Vous voyez Monsieur Jérémie K. alias Zanasea Gansy, je ne donne pas tout le temps dans le négatif. ;p

      • Jérémie

        J’ai quand même le droit de jouer à FFXIV !

        • Jakyris

          Je n’ai jamais prétendu le sens contraire. Je tiens juste à souligner que je peux aimer un jeu comme le XV, tout en étant pleinement conscient de ses gros points négatifs mais que je sais aussi voir le positif.
          Pour donner dans le HS (vu que le sujet est le XV ici), si je vois tant de négatif dans le XIV et son directeur, c’est suite à la longue attente de 3 ans pleine d’espoir et à la terrible déception en explorant presque à 100% le produit final, j’ai une bonne mémoire et quand je me souviens des promesses et de ce qui nous a été servi, il y a un gouffre, c’est mon avis personnel, mais ce n’est pas le jeu qu’on nous avait annoncé et promis.

          • Jérémie

            En vérité, ma réponse ci-dessus était plutôt sur le ton de la plaisanterie. Pour le reste, je dois admettre que ça me semble être une rancœur assez irrationnelle, mais bien entendu, je ne prétends pas altérer l’avis des autres !

          • Jakyris

            Je l’avais pris sur la plaisanterie bien entendu, pour FFXIV j’ai vraiment exploré toutes les facettes du jeu pendant de longs mois, que ce soit contenu solo / casual, ou endgame, après chacun est libre d’avoir ses goûts et ses critères, mais pour ma part après 3 années d’attente, ça a été une douche froide.
            Cependant, je ne pense pas qu’on ait le même style de jeu, donc certainement pas les mêmes exigences.

          • Jérémie

            C’est sûrement ça ! En vérité, et ça se voit sans doute, je suis quelqu’un de peu exigeant.

          • Jakyris

            Ou tout simplement, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, on commente, expose nos arguments, certains y adhèrent, d’autres pas.

  • Near-n

    De bonnes nouvelles ! Je suis assez content qu’il y ait un épisode consacré à Ardyn, ce perso est tellement cool. Et puis, jouer le grand méchant en dehors d’un Dissidia, ça se fait pas souvent dans la série.

    Très content du switch de personnage sinon.
    Et puis, c’est peut être pas plus mal qu’ils aient profité des DLC pour vraiment bosser les persos un par un. A l’époque de Versus XIII, tout ce qu’on pouvait lire sur le gameplay nous faisait comprendre que de toute façon, on aurait plus tendance à jouer Noctis car il était le plus polyvalent, avec le plus de possibilité.
    Au final, je pense que dans une partie classique, on aura peut être plus tendance à revenir sur Noctis qui aura plus de capacités que Gladio et Ignis, mais au moins, ces derniers ont bénéficié de nouvelles mécaniques, comme tout ce qui touche à la garde avec Gladio par exemple (niveau gameplay, Gladio dans son DLC se jouait pas du tout comme Noctis, là où dans les trailer de 2011, l’ajout de Gladio et Ignis jouables avaient pas l’air d’apporter un énorme plus non plus, j’avais même pas capté qu’on les voyait jouables au début d’ailleurs… mais bon, vu le peu qu’on a vu, je conclus peut être vite). Et puis, ils ont forcément bénéficié de nouveaux coups/animations/contre-attaque.
    Pour Prompto… je crois que je le jouerai pas trop. Pas été trop convaincu, et même à l’époque, je préférais pas trop me hypé vis-à-vis de ce gameplay TPS.

  • Squall2

    Bon alors il y a une nouvelle saisons de DLC et de correctifs qui risquent de débarquer. Le changement de perso est bienvenue, mais ça veut dire que je vais toujours pas pouvoir me lancer à 100% dans l’aventure…je vais devoir encore attendre. :/

  • Kebabman

    toutes ses modifications sont agreables. Assurement, mais malheureusement ils ne regleront jamais veritablement son principal defaut : son scenario lineaire et peu emballant. Car on e contentera toujours d’aller de zone en zone avec peu d’interaction avec le monde puis de faire une balade en train.

  • Coco DApot

    S’il vous plait, n’achetez pas ces DLC, ni ses ajouts, laissez ce jeu reposez en paix et montrez à SE que nous ne sommes pas des pigeons…

    Montrons leur que la communauté FF est prête à attendre 1 an de plus un jeu complet, plutôt que de devoir payer à chaque fois que nous souhaitons lever le voile sur les zones d’ombres du jeu de base.

    S’il vous plait, pour une vision à long terme de notre saga, veuillez ne pas continuer à adhérer à cet affreux marketing proposé par SE

    • vanfrano

      Je te rejoins là-dessus mais il est, je pense, bien trop tard pour sauver FF.
      Ils ne se demandent plus « comment faire un bon FF ? » mais simplement « comment faire payer un maximum en plus du jeu à tous nos adorables joueurs aveuglés par leur fanatisme pour la série ? ».

      • fffan12

        Donc FF est mort et SE est diabolique? C’est un peu simple et très pessimiste comme conclusion.
        Le jeu avait été annoncé en 2006 et réannoncé en 2013, il fallait bien qu’il sorte au bout d’un moment, ils ont fait ce qu’ils ont pu avec que le temps qu’il avaient. Ça ne me fait pas plaisir de payer un season pass pour du contenu qui, d’après moi, aurait dû faire partie du jeu à la base (à l’exception de Comrades que je considère comme du contenu bonus), mais ça ne veut dire que les équipes de développement qui ont bossé très dur sur le jeu ne cherchent pas à faire un bon FF ou que tout n’est que question d’argent.
        À force de parler de ce qui n’était pas de le jeu, on en oublie ce qui était bel et bien dedans et ce que ça représente comme travail artistique et technique.

      • Jakyris

        Tellement vrai, mais j’avoue que je fais déjà parti de ceux qui ont pris le season pass 1 et que je ferais probablement parti de ceux qui prendront le season pass Version 2018, ayant eu le jeu de base à 60€, Final Fantasy XV me reviendra probablement à 110€.
        C’est clair que ça commence à faire très cher pour un jeu, en espérant qu’à l’issu des patchs de 2018, il sera enfin presque complet (car je ne crois pas que mettre les trous scénaristiques en DLC soit une bonne chose, il aurait fallu remanier les parties obscures du jeu de base en y incorporant les DLC, ce qui aurait donnait un intérêt au new game +).
        Si SE avait été fairplay, ils auraient au moins offert le season pass 2018 à ceux ayant acheté le premier, vu qu’en plus les trous dans le scénario dû aux épisodes sont strictement volontaires.
        On va me dire « ils avaient pas le temps de le faire », ils avaient qu’à reporter une seconde fois le jeu, Uncharted 4 a subi des reports et il n’en a que plus brillé.
        J’ai apprécié Final Fantasy XV malgré ses défauts, mais il faut avouer que le jeu aurait mérité 1 à 2 ans de développement de plus, SE annonce ses projets beaucoup trop tôt et n’apprend pas de ses erreurs quand on voit depuis quand Kingdom Hearts III et Final Fantasy VII remake sont annoncés, et qu’à l’heure actuelle aucune date de sortie n’a été donnée.
        C’est ridicule d’autant plus quand on apprend que le premier trailer de Final Fantasy XV était un full motion vidéo imitant le jeu en temps réel, et que je suis prêt à parier qu’il en est de même pour le seul trailer existant de Final Fantasy VII remake.

        • Numis

          Je pense que SE dans les conditions dans lesquelles le jeu était développé ne pouvait pas reporter la sortie de 1 ou 2 ans, ça aurait été contre productif pour eux, le jeu aurait sérieusement perdu en intérêt de la part de beaucoup de monde. Quand un jeu est attendu depuis 2006, ajouter 1 an de développement au jeu est une éternité pour les fans et les actionnaires qui attendaient depuis le début. Ce qui les aurait décridibilisés. Uncharted 4 en exemple a été reporté certes, mais n’a pas connu les mêmes conditions de développement (il n’est pas développé depuis 2006), donc situations non comparables.

          On a beau râler d’avoir un FF « en kit », mais je pense que c’était la seule option pour que ce FF numéroté survive. Et ça on refuse de le reconnaître. Moi aussi j’aurai aimé avoir ça dès la sortie.

    • Gaël 42

      S’il vous plait, acceptez le fait qu’on peut apprécier le jeu en l’état sans être un pigeon.
      S’il vous plait, acceptez le fait qu’on a le droit d’acheter ces bonus s’ils nous intéressent.
      S’il vous plait, ne parlez pas de DLC alors que l’article parle d’une mise à jour GRATUITE;
      S’il vous plait, acceptez le fait que les DLC, ça existe et que c’est mieux que les versions « Internatinal » des vieux Final Fantasy qui exigeaient de racheter tout le jeu pour profiter des ajouts.
      S’il vous plait, acceptez le fait que la communauté FF ne se résume pas à votre vision.

      • Pampino

        Ok pour le « chacun sa vision des choses ». Mais tu vas un peu loin en disant que l’article ne parle que d’une mise à jour gratuite, on nous annonce au contraire une salve de nouveaux DLC pour 2018/19.

        Et surtout, non, je n’accepterai pas que « les DLC c’est mieux que les versions international » ! Sans déconner, l’épisode Ardyn, c’est comme si t’avait refilé la partie flashback à Kalm dans FFVII en DLC. L’exploration des grottes de Canyon Cosmo ? Allez hop, épisode Red XIII, J’exagère à peine.

        Il y a une marge entre apprécier le jeu et valider le marketing/business plan qui l’a entouré, et qui l’entoure encore.

      • Coco DApot

        Moi je ne comprends pas, comment vous pouvez continuer à souscrire à ce mode de marketing sans broncher? Et même à le défendre, je trouve ca incroyable!
        Les exemples que donne Pampino sont excellents pour montrer que l’on savait faire avant et que maintenant on nous ponctionne par appât du scénario…
        On vous vends un jeu qui n’est pas complet, on vous fait payer pour qu’il le soit, et tu viens le défendre? Hallucinant… Surtout que certains d’entre nous, ne roule pas sur l’or et repasser à la caisse, moi ca me fait mal sans rire…

        Pour le reste de ta diatribe, si tu veux acheter des bonus in-game (tenues, armes,…) ca te regarde, ca n’influence pas le jeu globalement et chacun est à même de choisir si il veut ou pas!

        Je ne tape pas sur la mise à jour gratuite, The Witcher 3 ayant fait ce genre de choses et les joueurs en ont été très reconnaissant. Alors pourquoi SE ne pourrait faire pareil?
        Je tape sur la nouvelle salve de DLC (c’est écrit!!!) et moi l’histoire d’Ardyn, j’aimerai la connaître, mais je ne vais pas pouvoir me la payer! Ca faisait quoi sans rire de la mettre dans la version de base ou la faire gratuitement, manière de dire aux fans « bon on s’est planté sur ce FF, on vous offre les DLC et notamment celui d’Ardyn car notre narration de ce FF est complètement raté », mais non, SE ne reconnait rien, communication zéro sur le retour des fans!

        Et vous, vous allez acheter ce morceau de scénario qui devrait être dans le jeu de base à 29,99€? En fait… Ils ont raison SE…

        • Jérémie

          Je suis désolé de vous dire que vous avez une vision réductrice du problème. Car je ne nie pas qu’il y ait quelque chose de problématique (le marché du jeu vidéo évolue vers un format qui est très déplaisant comme le prouve le scandale récent des boîtes de butin), mais vous avancez des choses qui ne sont pas vraies, ou en tout cas sans recul ou travail de réflexion.

          « On savait faire avant et on nous ponctionne maintenant » : le jeu vidéo évolue à une vitesse extrêmement rapide et ce qu’on savait faire avant avec les méthodes d’avant n’est plus possible aujourd’hui car il faut créer de nouvelles méthodes. Avez-vous lu mes articles sur le développement de Versus et FFXV ? Ils expliquent l’impasse technologique dans laquelle est tombé Square Enix dans la décennie 2000. Le jeu a mis des années à arriver car Square n’a pas réussi à réinventer ses méthodes de développement pour les optimiser et rester au niveau de la concurrence. FFXV est le résultat d’un processus extrêmement long de tâtonnement et de remise en question, qui a abouti sur la véritable conception du jeu : un contre-la-montre avec plein de facteurs dont les principaux sont le budget, la santé mentale et physique des développeurs, la pointe de la technologie (point d’autant plus compliqué qu’ils ont développé leur propre moteur !), et la patience des joueurs. C’était un cadre très dur dans lequel ils ont dû travailler et cela les a conduits à faire des sacrifices et des choix : on ne peut effectivement pas faire un gigantesque jeu en 3D à vocation photoréaliste sur PS4/XBO comme on faisait un RPG sur PS1, à moins de passer à l’échelle Ubisoft et de mettre 1000 ou 2000 personnes au travail dessus.
          C’est compliqué car il faut trouver un nouvel équilibre et établir un nouvel ordre des priorités. Je trouve que dans ces conditions, ils ont réussi à livrer un produit tout à fait honnête, et même réussi (avec des points même très réussis et novateurs). D’ailleurs il ne faudrait pas s’enfermer dans une vision personnelle, comme cela vous a été reproché : FFXV a réussi un pari en s’adressant à une toute nouvelle génération de fans, très assidus sur les réseaux sociaux, qui sont (je pense) en grande partie ceux qui se manifestent auprès des développeurs pour en avoir plus maintenant qu’il est sorti.

          Vous vous trompez également quand vous accusez Square Enix de ne rien reconnaître et de ne pas communiquer : je trouve au contraire qu’ils ont été plutôt honnêtes avec les gens depuis 1 an (et même avant), et à l’écoute des avis des joueurs. Oui, il y a eu des errances et des erreurs, et des contenus auxquels Tabata semblait tenir mais qui étaient en décalage avec les attentes des gens (la voiture tout-terrain par exemple). Le fameux sondage de mai dernier est une preuve de cet engagement à communiquer, même si à mon avis c’était un acte très maladroit et pouvant être facilement interprété comme étant insultant (j’avais écrit un édito assez dur sur le sujet). D’ailleurs, cet ATR a commencé par les résultats d’un autre sondage d’opinion auprès des joueurs (je ne l’ai pas reproduit dans cette news faute de temps) dans lequel Akio Ôfuji n’a pas tourné autour du pot et a bien détaillé les différents avis des joueurs (japonais en tout cas).
          Je ne veux pas avoir l’air angélique : il y a des choses qui ne passent pas chez moi, des trucs comme ce festival assassin qui n’a strictement aucun intérêt et qui donne vraiment l’impression d’avoir jeté au feu du temps de développement qui aurait été utile sur autre chose. Mais pas question pour autant de plonger dans un catastrophisme dénué d’empathie pour les développeurs qui ont travaillé dans un cadre très difficile et ont un amour qui se voit pour leur jeu, et qui est sans doute l’un des points de motivation principaux pour le développement de ces nouveaux contenus. Sauf que oui, en effet, ils ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche… et que tout nouveau développement coûte de l’argent. Je comprends parfaitement la contrainte financière d’une partie des joueurs, aucun problème là-dessus : mais je trouve cela trop réducteur de vouloir empêcher toute prolongation du développement sous cet unique prétexte.

          On est devant un nouveau schéma du jeu vidéo qui est très différent de ce que c’était il y a 20 ans et c’est normal : tout s’est financiarisé dans tous les sens, ce qui me désespère. Les DLC et les microtransactions font partie de ce nouveau schéma, et parfois ils sont bienvenus, d’autres fois ils sont à gerber. Ça dépend beaucoup de l’intention derrière : chez Star Wars Battlefront 2, c’est à gerber car c’est la méthode EA. Chez FFXV… je trouve qu’ils s’en sortent assez honnêtement, malgré l’impression d’improvisation. En fait la situation est bien plus compliquée, pour les raisons données plus haut : contraintes de temps, budget, pression de l’intérieur et de l’extérieur… Rien n’est tout blanc ou tout noir.

          • Coco DApot

            Jérémie,

            je te lit depuis des années, je pense que FFWorld est le site que je consulte le plus sur le net ^^ alors oui j’ai lu tout tes éditos sur la genèse de FFXV.

            Et la je suis sincèrement en désaccord avec ce que tu dis.

            Pour commencer, je ne tape pas sur FFXV, c’est un bon jeu, j’ai fait ma centaine d’heures dessus, j’ai passé un bon moment, quelques claques mais un goût d’inachevé désagréable dans la bouche à sa fin. J’ai mis ceci sur le fait de mes trop grandes attentes concernant ce jeu et je l’ai apprécié à sa juste valeur.

            Du coup je te répond:
            – je ne pense pas que l’histoire du planning démentiel soit une vrai excuse! Je suis dans le bâtiment, en bureau, et je peux te dire qu’il m’est arrivé de travailler pendant des mois 13 à 14h par jour pour faire le taf! J’étais fatigué mais pas au bord de l’épuisement. Je ne connait pas le taf dans un studio mais j’imagine qu’ils ont le droit de dormir et de se reposer un peu. Un « coup de feu » ca existe et quand tu bosses, tu apprends à le gérer… Mais bon encore, pourquoi pas! (On peut parler du recrutement, de la pression de la direction,… mais je vais m’arrêter)

            – Le gap technologique, ca pour le coup c’est le vrai problème de ce jeu! Le retard accumulé durant la période PS3 par SE aura été énorme et c’est faite sentir sur FFXV. Là, on est d’accord.

            – MAIS, ils ont dû faire des choix comme tu dis et mon pricipal regret sur ce jeu, c’est que les choix effectués ai été porté sur le sabrage du scénario. Pas un petit sabrage, il y a un pan entier de l’histoire qui est passé à la trappe, et du coup, ca décrédibilise les enjeux finaux! Je n’avais pas compris la fin du jeu par exemple et pourtant je suis un joueur investit dans les backgrounds des jeux auxquels je joue.
            Et mon vrai coup de gueule est là! Je vais devoir payer en plus pour pouvoir avoir tous les tenants et aboutissants du jeu, et ca ca me gonfle au plus haut point!

            – Par contre, tu dis que Tabata a été honnête avec nous et la je m’insurge! Tu parles du sondage? Avec 15choix et avec écrit sur la page « un seul choix sera retenue » alors qu’il y en avait bien 3 ou 4 qui m’intéresser et que parmi les choix, 4/5 étaient des skins… Sérieux? Ca c’est écouté les fans? J’en avais les larmes aux yeux de rage devant le jeu…

            SE aurait dû dire, « ok on s’est planté sur ce jeu, notre niveau d’excellence n’a pas été atteint, on va continué à améliorer le jeu de base gratuitement pour rétablir la confiance des joueurs envers SE » et non, ils ont choisi de nous faire payer en plus!

            SE a les reins solides, ils auraient pu le faire! Ils auraient dû le faire!

            En fait, par rapport à ce que je dis en début de post, on est d’accord sur pas mal de points, mais je pense plus que toi que SE est devenu plus financier et qu’à partir de maintenant, nous ne nous orienterons plus que vers ce système. C’est dommage mais comme tu dis c’est dans l’air du temps…

          • Jérémie

            Sur la question de la surcharge de travail, je persiste : le crunch (puisque c’est le nom qu’on donne à cette méthode de travail très agressive) est inhumain et personne ne devrait avoir à subir des journées de 14h de travail (ou plus) pendant plusieurs mois d’affilée. J’imagine que ça dépend de l’image qu’on se fait de l’importance du travail dans la vie, mais je refuse d’imaginer qu’on puisse se complaire dans une façon de travailler qui pousse à rester le plus longtemps possible au bureau (c’est un cercle vicieux : quand on voit ses collègues rester après les heures normales, on a forcément des scrupules à s’en aller).
            Là, comme je le disais dans un commentaire ci-dessous, c’est tout un modèle de l’industrie actuelle du jeu vidéo qui serait à revoir, mais le développement des jeux dépend tellement du crunch que ça ne va pas se faire comme ça, surtout dans le modèle économique mondial actuel. Au passage, je considère que ça va bien au-delà qu’un simple « Square Enix est trop commercial », qui est un argument que je lis depuis au moins FFX ! Mais je comprends en quoi ça semble plus criant que jamais.

            En termes de technologie, FFXV est une prouesse remarquable pour une équipe de développement qui a tout conçu de zéro. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils ont accompli et j’ai hâte de voir la suite. On peut légitimement leur reprocher d’avoir trop pensé technologie et pas assez contenu, mais je respecte leurs ambitions.

            Quant à Tabata, ne résumons pas tout au fameux sondage : ce dernier m’a autant agacé que vous, mais en parallèle, il a aussi profité de ses déplacements dans le monde en 2017 pour participer à des rencontres avec les fans. Par exemple, il y a eu une pendant la gamescom. Il y a aussi tout ce qui se passe dans les coulisses : Square Enix a un réseau qui recueille et analyse tous les retours qu’ils voient (rien de surprenant, c’est le cas de tous les éditeurs majeurs). Le bureau français recueille aussi les avis des sites de fan comme le mien (j’ai transmis mes impressions sur Comrades pas plus tard qu’hier).
            Vous l’avez peut-être lu lors du TGS de septembre, mais quand Tabata dit qu’il a aménagé le planning et l’organisation de ses équipes pour prolonger le développement de contenus en 2018, on sentait assez clairement qu’il n’en était pas spécialement ravi car il voulait tourner la page et lancer son prochain projet (auquel il semble tenir vigoureusement, ça fait déjà deux ans qu’il l’évoque !). De son point de vue, l’ajout de nouveaux épisodes est une réponse aux demandes des fans qu’il a vus pendant ces rencontres. Et je ne me satisfais pas d’un simple « il fait ça pour l’argent » : je trouve toujours que c’est trop réducteur et que ça occulte totalement le fait que Tabata et ses équipes consacrent tout leur temps à ce jeu depuis 5 ans et qu’ils y sont forcément extrêmement attachés.

            Alors oui, Tabata n’a jamais voulu désavouer totalement son jeu publiquement non plus (ne pas perdre de vue que d’un point de vue général, il a été reçu plutôt positivement). Oui, les mises à jour gratuites étaient avant tout des changements de « qualité de vie », et pour continuer l’aventure, il faut le Season Pass. À partir de là, tout dépend de sa tolérance à ce principe, et de l’importance qu’on porte au rapport quantité-prix (je dis bien quantité). Personnellement, jusqu’à maintenant, je suis mitigé sur le SP, mais je ne suis pas tellement obsédé par ce rapport quantité-prix dont je parle, donc je ne me sens pas floué non plus (en voyant les réactions de certains j’avais l’impression que Tabata avait déshonoré leur famille, ça me dépasse un peu). La façon dont ils ont conçu les épisodes des personnages me donne l’impression que ça n’aurait pas pu être intégré au jeu de base en tant que tel.

            En revanche pour les prochains épisodes, le fait qu’ils veuillent donner plus de contenus sur l’univers sous-jacent du jeu, là oui je suis triste que ça vienne si tard. C’est un de mes reproches principaux à FFXV, plus que la 2e partie trop précipitée : trop peu d’évocations de la cosmogonie.

            Je m’excuse pour mes messages trop longs mais c’est un sujet sur lequel j’ai envie de mettre tellement de nuances que ça demande de la place……

          • Hellow666

            J’ai lus l’édito très bien écrit et riche en information sur le développement d’FFXV, et je ne conteste pas le fait qu’au vu des difficultés, le résultat est plutot pas mal, pour ne pas dire miraculeux. Mais d’une certaine manière, a travers le marketing qui a logiquement pour but de faire vendre le jeu et qui parfois le présente bien plus reluisant que la réalité, ça participe aussi a une certaine déception a l’arrivée. A vrai dire, je me souviens a l’époque que quand les versions consoles ont été présentées, et aussi au travers des trailers ou certains choses avaient disparus, ça sentait déjà un peu le roussi….

            Et je me suis également dit, après autant de communication autour de la technologie d’FFXV plus que sur son contenu, que SE était passé a coté de l’essentiel. Enfin de l’ambition il en faut, mais je me demande si par rapport au temps, budget, et technologie, il était vraiment réaliste de prétendre réaliser un FF en open world d’une qualité comparable a certains concurrents. Peut être qu’il fallait le tenter, ou peut être que c’était une erreur de jugement. De toute façon, maintenant c’est fait.

            Personnellement, ce n’est pas tant le fait que le jeu ne soit pas le chef d’oeuvre annoncé qui me dérange, mais plus le fait que Tabata et ses équipes aient encore beaucoup de temps a passer sur le jeu, et que ce temps est parfois utilisé pour des choses assez futiles. Mais je suppose aussi que Tabata n’a pas les mains libres pour choisir tout ce sur quoi il pourrait travailler. D’un coté, on peut se réjouir d’avoir pas mal de contenu gratuit.
            Mais quand toi en tant que joueur tu vois des choses qui pourraient améliorer l’expérience de jeu et qu’au fond tu vois que ça sera jamais amélioré ou modifié, c’est un peu désespérant, surtout pour un jeu qui devait a l’origine concurrencer les gros rpg OW occidentaux.

            C’est d’ailleurs une des choses qui fait que les défauts du jeu sautent plus facilement a la figure, c’est quand t’as joué d’autres jeu de cette catégorie. Après je garde quelques espoirs, car on a eu par exemple l’ajout du bestiaire, et prochainement le switch de perso dont je peux comprendre qu’il arrive si tard. Mais on pourrait aussi imaginer quelque chose pour localiser facilement les chasses qu’il nous reste a faire, une amélioration du système de magie, etc….

            Et concernant les dlc d’histoire, et bien le fait qu’il ne soit pas intégré au jeu ca participe aussi a ce coté « jeu en kit », car le récit d’FFXV manque en réalité d’évènements marquants, ou simplement de background pour ses personnages, et de choses qui te permettraient de pas trop perdre le fil entre les chapitres assez courts. Ce n’est pas la complexité du scénar qui risque de faire perdre le fil évidemment, car il ne l’est pas(et ce n’est forcément un défaut). Mais pour pas finir le jeu trop vite je passais pas mal de temps a faire les nombreuses quêtes annexes. Et vu qu’elles sont sans liens avec les évènements du jeu, ça peut te déconnecter pendant un moment.

            Évidemment intégrer des dlc d’histoire qui ne sont pas prévu pour, ça reste un peu difficile après la sortie du jeu. Mais ça n’aura pas le même effet que de vivre une seule aventure avec tous les éléments qu’on espère bien souvent être déjà présent dans le jeu d’origine(de même qu’avoir des éléments importants dans un film et une série n’ont rien changé pour moi a leur manque dans le jeu). Pourquoi les dlc n’apparaissent pas comme des extras pour pas mal de joueurs? Parce que l’histoire parait pauvre en comparaison de ce à quoi SE nous a habitué pendant de nombreuses années. Elle se tient globalement, mais j’en suis sorti avec cette impression que c’était passé très vite, que certains personnages étaient passés a la trappe, que les moments épiques étaient en partie ruiné par un gameplay aux fraises pour ces moments précis….

            Personnes ne va cracher sur les dlc pour certains titres comme DSIII parce que le jeu de base tient ses promesses. Et c’est peut etre injuste de dire ça, mais qu’un jeu ait eu un développement compliqué ou pas, les gens vont avant tout juger ce qu’ils ont dans les mains et le sentiment qu’ils auront en y jouant. Il faut peut etre pas demander la lune ou des choses irréalisable, j’en convient, mais on peut pas non plus etre trop bon public et tout pardonner sous peine que les developpeurs se disent « bon on peut faire un jeu moyen en 3 ans qu’on finit a moitié a coup de dlc et ça cartonne, alors pourquoi se casser la tête? »

            Il faut pas oublier que derrière ceux qui créent les jeux avec passions, y a des directeurs qui pensent avant tout rentabilité. Et c’est vrai que vu que les jeux sont de plus en plus longs et couteux a produire, tout ce qui peut rapporter un max sans trop d’effort est le bienvenu. :/

            edit: je participe au concours de pavé 8) :p

        • mirror

          Je suis entièrement d’accord avec toi. Mais c’est juste une histoire d’époque. L’artisanat, même chez square, est définitivement terminé. Dans le cas contraire, ils se seraient rendu compte que leur jeux n’était tout simplement pas prêt. Et un bonne artisan d’art ne peut pas se le permettre. C’est viscéral. Et je te rejoint sur le faite que personne ne devrait acheter leur chute d’atelier rafistoler… Histoire de marquer le coup..
          Je suis foncierement en désaccord avec les personnes qui affirment que le jeux ne pouvais pas sortir plus tard. C’est une histoire de pognon, de gros sous. La personne ( et la jeune personne ) avec des reves plein la tête qui se paye un jeu a 60euros, Je craint qu’elle ne soit oubliée, lésée, pas pris en compte.

          Ils ont du pommer la recette chez Square enix …

          • Jérémie

            Vous vous trompez quand vous considérez que c’est uniquement une question d’argent. C’est une excuse trop pratique. Il y a aussi un composant humain, car derrière les jeux, il y a des gens, et pas que des gens cupides (les cupides, ce sont même plutôt ceux qui ne bossent pas directement dessus…). Je vous invite à lire les 2e et 3e citations de Tabata traduites dans cet article, dans lesquelles il explique qu’humainement, toute l’équipe était déjà à bout de forces : https://www.ffworld.com/2017/10/12/ffxv-hajime-tabata-revient-sur-le-developpement-et-parle-davenir/

            Mettre de l’argent et retarder d’un an ressemble à une recette miracle, mais ça ne l’est pas forcément !

          • mirror

            Certes, et j’entends..

            c’est pour cela qu’on a le droit de prendre des pauses dans son travail lorsqu’il s’agit de fabriquer des œuvres nécessitant des 100 aines d’heures de boulot, ( ici quelques milliers ). Cela s’appelle une conscience professionnelle. Ces mêmes gens qui se sont usés à la tache ont été poussé à bout par qui et pour quoi ??

            Il faut ouvrir les yeux même si c’est dur tant on aime final fantasy mais clairement ..

            La pause, ils l’ont prit maintenant, regardez ils se remettent au travail…

            Je le croit plus que tout autre chose, on ne fais pas payer aux autres son propre manque de réalisme face au travail qui nous incombe.

            Les méthodes qu’ils ont utilisés pour finaliser leur jeux ne sont pas les bonnes. 2 preuves… Bah, il était pas finit ( au vue de ce qu’ils font aujourd hui, j’ai le droit de le dire ? ) et la deuxieme, Tabata le dit clairement,  » nous etions épuisé « .

          • Aliena Starseeker

            Je crois qu’il convient de ne pas se tromper de colère et d’analyser les choses froidement.

            Final Fantasy revient tout de même de très loin. Le développement titanesque de cet épisode couplé aux différentes difficultés de son prédécesseur ainsi qu’aux multiples titres mobiles a la qualité douteuse on écorner son image de marque dans le monde. Ce qui nous blesse nous, en tant que fan d’une certaine époque (généralement a partir de la PSOne), c’est que Final Fantasy n’est plus synonyme de l’excellence en terme de RPG, la référence absolue qui met tout le monde d’accord au moment de sa sortie. Contrairement a Nintendo, qui en espaçant encore plus les épisodes de Zelda et en adaptant son produit a son temps tout en présentant son âme, Square n’a pas su trouver la formule avec Final Fantasy et patine depuis des années, en partie a cause de sa propre organisation archaïque.

            Mais si l’on veut parler de l’organisation du travail, ce n’est même plus l’organisation de Square Enix qu’il faut remettre en cause, mais celle du travail au Japon dans son ensemble, ou peu importe le secteur d’activité, le travail dans ce pays ressemble simplement a un enfer sur terre pour un occidental, c’est sans doute le champion du monde des heures supplémentaires et ils ont même un terme pour les personnes qui meurent d’épuisement au travail. Il faut se sortir de la tête que la production d’un jeu vidéo se fait dans la bonne ambiance de rêve, et comprendre que la communication de certaine boite, comme Blizzard pour les citer, n’est que poudre au yeux pour entretenir le rêve des fans : c’est l’enfer, avec des délais a respecter et des cadences infernales, et comme dans les autres secteurs d’activité, les Japonais sont soumis a une pression encore plus forte, qui est sans doute contreproductive certes, mais remettre cela en cause revient a remettre tout un pan de la culture japonaise en cause et je ne suis pas certain que l’on y parvienne a notre échelle de joueur (si l’on se mobilise en criant « soyez plus humain avec votre personnel ! » pas sur que l’industrie nous écoute).

            Maintenant, il faut aussi prendre du recul et analyser la situation. Je considère FFXV comme un mauvais produit pour pas mal de raison, mais la première étant qu’il est encore un jeu de compromis (tenter de satisfaire l’occident sans mécontenter les Japonais, tenter de faire un Open World sans trop sacrifier la narration, etc…) et je déteste les compromis, j’ai un amour pour les œuvres qui s’affirment clairement, quitte a prendre des choix clivants (FFXIII…). Mais je sais aussi que mon rejet de Final Fantasy XV provient également du fait que je ne suis plus son public : Square n’a pas changer de cœur de cible, a l’image de Nintendo, qui continue depuis des années a faire des produits « familiaux », Square vise avant tout avec FF l’adolescent Nippon, d’où le choix d’un groupe de garçon (le Japon est un pays très sexiste ou la condition de la femme reste très inférieure a celle de l’homme, y compris en comparaison des sociétés occidentales qui ne sont pas nécessairement des modèles en terme d’égalité), le thème du road-trip, le road movie étant un genre Hollywoodien s’adressant généralement plutôt a la jeunesse (adolescent / Jeune adulte) et des éléments qui brise totalement ma suspensions d’incrédulité personnelle (le modèle de voiture reste pour moi un blocage absolu).

            Malgré tout, et malgré l’échec initial, puisqu’il n’a pas atteint les 10 000 000 dont rêvait Square Enix et n’a pas permis a la série de retrouver son image de « référence », Final Fantasy XV lui a offert un nouveau public, comme même Final Fantasy XIII, pourtant très décrié, l’avait fait, et comme le font en réalité chaque premier épisode de la saga sur une nouvelle génération de console (l’importance de FFIV, VII et X dans le cœur des fans est considérable, et cela Square l’a très bien compris). Son score de vente honorable, permettant une progression constante des ventes des épisodes numérotés de la série (pour rappel XIII a tout de même fait mieux que XII avait la sortie de son remaster, XII ayant déjà été rejeté par la communauté de fan, et XV a fini par dépasser XIII en un an) et la politique de DLC et mise a jour existe également pour permettre au titre d’atteindre sa rentabilité (l’on peut imaginer que le coût de production est quand même bien moins grand que celui du jeu). FF est une licence de « cycle », nous devons accepter que le cycle « Final Fantasy XV » n’est pas le notre. Notre heure reviendra, soyons patient.

            Pour finir, nous ne pouvons pas reprocher a Jérémie un manque d’honnêteté ou de faire la propagande de Square, il a toujours défendu ses opinions avec bravoure, d’autant qu’elles ne sont pas toujours simple a assumer et n’a pas hésiter a critiquer certaines politiques de Square. Il n’a simplement pas la même sensibilité que nous.

          • mirror

            Je ne cherchais pas à incriminer Jérémie et ses convictions, et si je l’ai fais, je m’en excuse. Il est un ambassadeur de notre communautée française.

            Mais je ressentais vraiment le besoin d’exposer ma pensée sur ce sujet épineux.

            Je te rejoint tout a fais sur tout ce que tu as décrit.

            Je penses à rebrancher une teloch et me refaire une partit. J’ai envie de revoir  » Grand Evangile « ..

          • Jérémie

            Si votre idée est de remettre entièrement en cause le principe du « crunch » (les développeurs qui débordent largement sur leurs heures normales de travail dans les derniers mois avant le lancement du jeu, au point de négliger leur vie personnelle), alors là, je suis totalement avec vous : c’est une méthode inhumaine, dont il m’arrive d’être indirectement victime puisque je travaille dans la localisation de jeu vidéo, et que je me suis déjà retrouvé devant des montagnes de mots à traduire et un temps beaucoup trop limité pour les heures de bureau. Alors on continue le soir, le week-end…

            Mais voilà le problème : le crunch est devenu indissociable des jeux vidéo modernes, tout particulièrement des AAA. C’est bien simple : sans ça, les jeux sortiraient sous une forme encore moins complète, il y aurait des bugs partout, une optimisation à l’arrache (ajout personnel : les traductions seraient truffées de fautes parce qu’on a pas le temps de se relire ou de réfléchir)… C’est le fléau absolu du domaine actuellement, en tout cas du côté des développeurs, et le problème, c’est que ceux qui en sont victimes ne sont pas en mesure de se dresser contre. Il y a des articles (en anglais) très intéressants et bien renseignés sur la question, en particulier ceux de Jason Schreier :
            https://www.nytimes.com/2017/10/25/opinion/work-culture-video-games-crunch.html
            https://kotaku.com/crunch-time-why-game-developers-work-such-insane-hours-1704744577
            Sans oublier son livre Blood, Sweat and Pixels que je lis actuellement et qui offre un regard fascinant sur la lutte impossible devant la nécessité d’avoir recours au crunch, même chez des développeurs qui prétendent ne pas avoir besoin d’y avoir recours. Canard PC a aussi écrit des articles intéressants sur la difficulté de la mise en place de syndicats du jeu vidéo.

            Bref, j’ai beaucoup de sympathie pour l’équipe de développement de FFXV et je n’aimerais pas avoir leurs burnouts sur la conscience en exigeant qu’ils rempilent pour une année de crunch ! Bien sûr, la source du problème ne vient pas des développeurs, mais de leur hiérarchie, des conseils d’administration, du PDG… Mais la pression vient aussi de l’extérieur, du reste de l’industrie et des joueurs eux-mêmes.

          • Vivien Condat

            Pour avoir suivi la micro-polémique autour de CD Projekt RED et des conditions de développement de The Witcher 3; les joueurs ne sont absolument pas près à remettre en question cette politique…
            Les 3/4 des commentaires des vidéos en parlant se résument à « c’est pas grave, le jeu est super ».
            Puis bon, en ce moment, c’est surtout les « Loot Boxes » et les Microtransactions in-game qui sont sur le bûché, donc qui va vraiment s’intéresser aux « Développeurs flemmards » qui osent se plaindrent de leurs conditions de travail.
            Les crunch time ont malheureusement de beaux jours devant eux…

          • Jérémie

            Si je mets les joueurs là-dedans, c’est parce que la caisse de résonance d’Internet est une donnée totalement inédite par rapport à il y a 20 ans (et même encore 10 ans : les réseaux sociaux n’avaient pas encore explosé comme aujourd’hui) et que cela a forcément ses avantages et ses inconvénients. Les avantages, c’est que dans le cas d’un FF, les développeurs ne peuvent que se sentir portés par l’enthousiasme de leurs fans, et voir les réactions presque instantanément peut entraîner des changements dans le bon sens.
            Les inconvénients, c’est que les joueurs pardonnent très mal l’échec ou les errements. Je sais qu’ici, nous sommes globalement bien renseignés sur les conditions de développement et sur les difficultés de la création d’un jeu. Mais ce n’est pas comme ça partout. Je ne pense pas révéler un scoop en affirmant qu’Internet entraîne aussi ce que les anglais appellent une culture « toxique » ! Pour cela, je me tourne vers ce thread Twitter que j’ai vu il y a quelques semaines et qui me semble bien résumer le problème : https://twitter.com/charlesrandall/status/911987526541430784

            Tenez, par exemple : « See any thread where some dumbass comments how « easy » it would be to, say, add multiplayer or change engines. Any dev who talks candidly about the difficulty of something like that just triggers a wave of people questioning their entire resumé. »
            Ça ne vous semble pas un tout petit peu familier ? Qu’on reproche à l’équipe de Tabata de ne pas avoir réussi à faire ci ou ça sous un prétexte aussi simple que « ça doit pas être compliqué » ou « avant c’était possible » ? Bon, je vais être honnête : la presse de JV – en dehors de quelques rares journalistes vraiment connaisseurs de leur domaine de l’intérieur – est aussi douée que le premier joueur venu pour ce qui est de déformer les propos des développeurs, et de retranscrire sous l’angle du scandale quelque chose ayant vaguement l’air négatif (mais quoi, il faut faire du clic !).

            Évidemment, tout est dans la nuance : voir quand un développeur/éditeur se fout de la gueule du monde (on a de bons exemples ces temps-ci, avec EA et Bungie !), et juger quand il est sincère, à défaut d’être parfaitement honnête (je sais que ça semble incompatible, mais pour en revenir au thread, occulter certains aspects dont on sait qu’ils sont difficiles à expliquer peut être – au moins temporairement – plus efficace).

          • Aliena Starseeker

            Le problème, c’est que les joueurs encouragent aussi les développeurs a se montrer bien rapace. Je vais prendre un exemple précis : Overwatch : c’est le contenu d’un Free To Play, avec une vingtaine de personnage et même pas dix maps a sa sortie, sans campagne solo, que l’on a payer entre 40 et 70 euros (selon que l’on joue sur PC ou console, en collector ou en édition de base) a sa sortie, et qui était doté d’un système d’achat de lootbox pour ses cosmétiques, et tout le monde l’a acclamé comme le jeu de l’année et une grande révolution parce qu’il y avait écrit Blizzard sur la boite. Devant cela, pas étonnant qu’Activision lui-même (car si Bungie développe Destiny 2, c’est bien Activision qui l’édite et qui au final, a la main haute sur des décisions, comme pour les jeux Blizzard) ou EA, déjà connu pour ses modèles économiques putassier, en rajoute une couche et tire sur la corde.

            Ceci dit, si l’on parle autant des loot box, c’est parce qu’elles viennent de toucher Star Wars, le Saint des Saints de la culture populaire ! Le plus drôle dans cette histoire, c’est que l’on assiste presque a une guerre indirecte de communication entre Disney, qui tente de se poser en protecteur de l’image de marque Star Wars (sans doute de peur d’impacter les entrées des Derniers Jedi) et EA, dont les dernières déclarations semblent en creux accuser Disney d’être responsable, en affirmant qu’ils ne pouvaient se contenter de proposer des cosmétiques car cela aurait altérer l’identité visuelle et donc la propriété intellectuel de la licence Star Wars, donc en creux, ils accusent Disney de ne pas leurs laisser le choix…

          • Pampino

            Pardon pour le HS, mais depuis que j’y joue, je suis véritablement impressionné par la qualité de la traduction de FFXIV, le soin apporté à la langue, les petites blagues/jeux de mots qui témoignent d’une « adaptabilité » folle (ces jeux de mots étant « français » et ne pouvant exister en japonais à la base). Je crois que j’ai vu UNE faute d’orthographe sur la totalité du jeu, ce qui est fou quand on voit la quantité de texte existante. Bref, du travail de patron, et si par hasard tu as l’occasion de connaitre des personnes qui y bossent dessus, je te serais reconnaissant de leur adresser modestement, de la part d’un joueur, les plus sincères félicitations.

            Sur la question de la charge de travail et FFXV, je pense que nous serons tous d’accord sur le fait qu’on est pas là en train de dire « il aurait fallu leur donner plus de coups de fouet » pour qu’ils fassent un meilleur jeu. Mais moi je ne comprends pas comment, avec de tels moyens, personne ne s’est dit à un moment donné « mince, la musique s’arrête quand on ouvre le menu ». Et là, ça ne demande ni énormément de temps, ni de moyens humains pour arranger quelque chose comme ça. Mais au final, tu as des musiques, des petits bijoux, qui sont susceptibles de passer à la trappe parce que t’as voulu changer ton équipement. Inacceptable ! Je leur sucrerais bien la seule semaine de vacances qu’ils ont dans l’année pour une telle faute (je plaisante ^^).

            « C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup »…

          • Jérémie

            Je n’ai pas l’occasion de côtoyer les traducteurs de FFXIV, mais si jamais ça arrive, j’y penserai… D’ailleurs, je rejoins cet avis : c’est une très bonne traduction – d’ailleurs, parlons plutôt d’adaptation, ou tout simplement, de localisation. En revanche, c’est une déformation professionnelle, mais j’ai vu un certain nombre de fautes en jouant à Stormblood. C’est néanmoins normal : des centaines de milliers de mots, quelques semaines ou mois de travail seulement, des services de QA qui peuvent laisser les fautes les plus subtiles… On est tous logés à la même enseigne.

          • mirror

            Bonjour Jérémie,

            oui c’est, disons, exactement ce que je pointais du doigts.

            Aliena starseeker vient de réagir plus bas et a élargit la chose.

            Le problème que l’on a rencontrée sur ff15 est devenu systémique. Se répand dans plusieurs branches de nos sociétés.

            « Une trainée de poudre » me semble être en deçà de la réalité tant les choses sont encrée.

        • Gaël 42

          Perso, je n’approuve pas tout le marketing. Je le trouve assez maladroit.

          Seulement, j’ai toujours considéré que le jeu de base était complet. Et que les DLC et autres ne sont que des bonus. Je ne considère pas ça comme « des trucs qui auraient du être dans le jeu ».
          Ça ne me dérangeait absolument pas de ne pas savoir ce qu’était allé faire Gladio : c’était son histoire à lui et il avait le droit de ne pas forcément me la raconter, surtout si ça n’a pas de rapport direct avec l’intrigue principale.

          Pour Prompto, je pensais qu’il avait été kidnappé tout de suite après sa chute du train. Et concernant son passé ou son père : c’est chouette mais ça n’a pas de rapport avec l’intrigue principale (et je dis ça alors que j’adore Prompto).

          Pour Ignis, j’ai toujours vu sa cécité comme un simple dommage collatéral et c’est ça que je trouvais génial justement ! Il n’y avait pas de grande raison, il y avait juste du « pas de chance » et c’est ça qui était « horrible ».

          Je précise que je ne roule pas sur l’or non plus.

          Et au pire, si vous voulez vraiment connaitre l’histoire d’Ardyn mais que vous ne pouvez pas vous payer le DLC… Eh bien, regardez un walkthrough. C’est pas l’idéal mais c’est mieux que rien.

  • Hellow666

    Le switch de personnage est bienvenu. J’ai envie de dire ENFIN un ajout utile dans la tonne de contenu déjà sortie ou annoncée. Après je suis pas forcément prêt pour d’autres dlc payants. D’autant que malgrès tout ça ne changera rien au coeur du jeu de base, auquel il ne semble pas question de s’attaquer.
    Finalement on a l’impression que derrière cette tonne de contenu, on essaie de faire quelque chose d’énorme de ce final fantasy pour faire oublier qu’au fond, il est passé a coté de la grandeur qu’on attendait d’un FF numéroté. Hélas on peut dire que FFXV c’est plus une histoire de quantité que de qualité bien que le jeu de base soit bon…mais qui attend d’un FF qu’il soit juste bon?
    Bref, je dois avoué avoir craqué sur le premier season pass(et je doute pas qu’un deuxième verra le jour), et je m’y retrouve en terme de quantité, mais pas forcément de qualité. Finalement, Comrade est le plus réussi dans sa globalité, mais Eo Prompto est très moyen avec un gameplay vraiment pas top, et epGladio reste correcte même si l’histoire n’est finalement pas extraordinaire. En tout cas c’est mon avis. Le chemin prit par la série, notemment au niveau des dlc a foison, ça n’augure pas grand chose de bon pour le futur. Quand des jeux sont très bons, avoir des extension payantes de qualité pour prolonger le plaisir ne me dérange pas, c’est plus difficile a avaler quand on a l’impression que le jeu de base n’a pas la qualité qu’il aurait du avoir.

  • Dysflow

    Bonjour à tous.

    Tout d’abord, merci à SE pour les mises à jour gratuites.

    Mais il y a une partie de moi qui se dit: encore heureux j’ai acheté le film et le jeu édition collector, je suis, comme beaucoup par ici un client fidèle de SE => si on parle argent uniquement, ça serait le discours que j’aurai (heureusement qu’il ne s’agit pas que de ça).

    Difficile donc de contenir ma frustration de trentenaire face aux DLC payants (dans ce contexte), ayant goûté aux ff mythiques et à leur profondeur, vu ce qui a été annoncé pendant le développement de ce fameux FF15 versus pot tunning jantes alu, neon fluo bas de caisse carbone.

    Notamment:
     » Un final fantasy pour les fans et les nouveaux venus ».
    🙂

    J’y ai joué 15h et lâché la manette de dégout l’année dernière, il fallait que je prenne du recul plutôt que de continuer a cracher ma haine sur chaque aspect du jeu qui ne me convenait pas.

    Exemple bête : quand Noctis fait l’essence, pourquoi mettre des sons de jouissance « han » « hmm » « ha » hmm »??!!… Le mec voit ça il se dit => ok on laisse, ça le fait, ptdrr….C’est un détail, mais c’est pour montrer à quel point nous pouvons être mauvais quand nous nous sentons trahis. Des détails comme ça nous en avons des caissons.
    Oui je me suis senti trahi; un combo entre mes fantasmes et les erreurs de certains chez SE, certainement pas l’équipe au complet pour qui j’ai énormément de respect et d’admiration.

    Alors je me suis dit, comme beaucoup, ok, laisse couler, ils ont eu du mal, c’était pas évident… Joue à Witcher 3, Zelda :), re-fais toi les ff mythiques et attends patiemment les mises à jour.
    D’ailleurs j’imagine que les coûts de production en Pologne pour Wicther 3 doivent être bien plus bas qu’au Japon…Ceci explique peut être malheureusement cela.

    Nous sommes entouré en majorité par le mensonge, la tromperie, la superficialité…Ceci est particulièrement lié aux mots « argent », « optimisation » « délais » (dette?).
    Je trouve une sorte de paix (d’action) et de vérité dans les univers fantastiques des final fantasy, en général.
    Mais pour ce 15eme opus, on m’a remit dedans, dans ces sujets qui font disparaitre la magie du jeu => A R G E N T .

    Pour moi il n’y a pas de c’était mieux avant ou pas, chaque vision est unique, chaque œuvre est unique.

    Donc oui la team Sakaguchi a mis la barre tellement haut en terme d’expression artistique…Ils ne pourront plus faire ça.

    Mais ils pourraient faire mieux peut être, s’ils trouvaient leur propre vérité actuelle. Et je comprends que ça passe par différentes phases, avec des erreurs, des réussites…etc

    Peut être aussi reconnaitre ses erreurs clairement. L’équipe de développement n’a certainement rien à voir, et elle aussi a été frustré par le choix des financiers, de la com marketing….argent, superficialité… comme de partout…

    J’ai vraiment été époustouflé pars la reprise de FF14 en ARR.

    La façon dont ça a été imbriqué dans le scénario etc…
    Voilà, ça c’est la classe, la vérité et la beauté qui resplendit de nos erreur aka comment transformer la merde en or (et nous avons re-acheté le jeu avec plaisir).

    On a besoin de ça, respect.

    Il savent le faire et on leur rend bien.

    Je vais me remettre sur ce FF15 avec un esprit neuf et émerveillé de tout le super taf, mais pas sur les DLC.

    Merci ff World.

  • Verdot

    Au niveau des DLC ils auraient peut être du au moins compiler les épisodes Gladiolus, Prompto et Ignis pour donner une image de 1 DLC = une extension assez conséquente du jeu. La on est plus dans le petit DLC et certains joueurs ont l’impression d’être pris pour des « vâches à lait », ce qui nuit clairement à l’image de SE.

    On évolue vers des modèles à DLC et micros transactions certe, mais quand je regarde the witcher on a bien des DLC « extensions majeures » et il envoie de bons DLC sans faire souffrir leur image. Alors les micros ajouts c’est plus rentable c’est claire mais SE doit surement faire plus attention à son image actuelle qui n’est clairement pas au top.