Dissidia NT : de courts extraits des séquences cinématiques

Lors d’une première émission consacrée à Dissidia: Final Fantasy NT, diffusée hier pour le public japonais, Square Enix a levé le voile sur de courts extraits des séquences cinématiques qui accompagneront le « mode histoire » de cette version PS4. Mode histoire entre guillemets car les développeurs ont déjà expliqué que ce ne sera pas la priorité de ce Dissidia et qu’il s’agira principalement de scènes venant entrecouper deux combats ; a priori, pas de labyrinthes ou de carte du monde à explorer. Aujourd’hui, l’éditeur a partagé ces vidéos sur le compte Twitter officiel de Dissidia NT. Vous pouvez les regarder ci-dessous (en japonais uniquement).

  • Balth

    Déçu que le scénario soit mit en parenthèse comme ça alors que les anciens avaient réussi à instaurer un bon fil conducteur et une narration convenable au vu du format Crossover.

    • Jérémie

      Entre nous soit dit, j’ai toujours trouvé les scénarios des Dissidia totalement plats et dénués d’intérêt…

      • Justin Oursel

        Le scénario en soit n’a absolument rien de fabuleux, c’est assez shônen, gentil vs méchant point barre, mais se sont les interactions entre les personnages d’univers différent qui font tout l’intérêt de l’histoire.
        En sachant que cette fois les protagonistes et antagonistes auront tous leur souvenirs, de leur monde ET de la dernière guerre du cycle, et que techniquement les deux dieux ont un même objectif mais que seul les façons de faire divergent, ça ne peut s’avérer que plus intéressant.

      • Near-n

        Globalement oui, les opus PSP volaient pas hauts. C’était juste un conflit gentil VS méchant avec les persos qui faisaient de la psychologie de comptoir pour récupérer leurs cristaux.
        Au final, c’était bien les échanges entre persos et les clins d’oeil qui étaient intéressants (allant de la rencontre comique entre Gilgamesh et Squall/Djidane/Squall aux conversations un peu plus simple comme celles de Firion/Lightning ou WoL/Bartz).
        Ce qui était sympa sinon c’était la manière dont le scenar de FF I était exploitée pour créer le background… mais bon, c’était dans les dossiers.^^

      • Balth

        Personnellement, je ne l’avais pas trouvé si inintéressant que ça. Je ne dis pas qu’il avait apporté quelque chose de fantastique non plus mais plutôt que la formule fonctionnait. Les cycles, les guerres passées, etc. J’ai surtout en tête les histoires que l’on pouvait retrouver dans les rapports (un peu comme dans les kh) et où le background était poussé à son maximum et donnait une mythologie aux deux opus.

  • Near-n

    Les persos ont l’air de causer dans des lieux en dehors des arènes de combats, ça change.