FFXV : la mise à jour de septembre ajoute une nouvelle cinématique

Square Enix a publié aujourd’hui la mise à jour de septembre de Final Fantasy XV, dont la principale particularité nous était esquissée dans la bande-annonce du Tokyo Game Show : une nouvelle séquence cinématique. Les développeurs ont même fait le choix de l’intégrer directement dans le cours du jeu de base, et non dans une option séparée. Ainsi, pour découvrir cette scène inédite qui s’intéresse notamment à l’histoire des six divinités astrales et au destin de Luna, il faut lancer le chapitre 12 du jeu et le parcourir jusqu’à sa dernière mission.

Cette mise à jour gratuite – numérotée 1.16 – propose également quelques correctifs de bugs, concernant principalement le festival des assassins (qui dure jusque fin janvier 2018). Aussi, Square Enix signale qu’un petit bug s’est glissé dans le catalogue des poissons du menu principal : deux espèces qui y sont actuellement visibles ne sont en fait pas encore présentes dans le jeu, et seront ajoutées dans une future mise à jour.

Enfin, signalons que le festival kupo-kwéh a fermé ses portes le 28 septembre.

  • Jérémie

    Si jamais cela intéresse certains, je précise ici que les musiques des nouvelles scènes – qui sont d’ailleurs magnifiques – ont été composée par Yoshitaka Suzuki.

    • Julien

      Merci pour la précision sur le nom du compositeur ! L’album « Final Fantasy XV Original Soundtrack Plus » qui sortira l’année prochaine promet d’être intéressant !

  • Vivien Condat

    Après « les confidences » de Tabata au TGS, j’en suis venu à me poser une question:
    A qui s’adressent ces mis à jour?

    Pris indépendamment les unes des autres, leurs contenues étant relativement limitées, elles ne justifient pas vraiment de relancer une partie (le jeu de base étant long).
    Ces « patchs » étant d’ailleurs assez fréquents, il n’est pas envisageable de refaire le jeu à chaque fois.

    Donc un joueur ayant terminé le jeu n’y accordera que très peu d’importance ou le frustrera ayant l’impression d’avoir « beta-testé » le jeu ou pire d’avoir acheté « un jeu pas fini »

    Quand à ceux qui sont intéressé par le jeu et qui attendent que FFXV atteigne sa forme final, le pauvres ont pas fini d’attendre vu que ça va continuer en 2018.
    Donc lassitude, abandon ou désintérêt…

    Finalement les gens qui n’ont rien à faire de cet épisode de la série, bah ça les saoul tout ce cirque.
    Donc « bad-buzz », « hate train », potentiellement nocif pour l’image de Square-Enix.

    Je répète donc ma question:
    A qui s’adressent ces mises à jour/correctifs/ajouts narratifs?

    • Lilty501

      Simple, même les joueurs PC n’auront pas la version complète donc je pense que le jour où il y a un portage de FFXV sur, par exemple, la PS5, bin là les nouveaux joueurs qui y joueront profiteront de l’expérience la plus complète du jeu.

      En attendant, SE essaie de redorer l’image de la saga qui en a pris un coup avec FFXII ( que j’adore mais qui a divisé ), FFXIII et FFXV. On va pas s’en plaindre tant que c’est bien fait et en espérant ne plus retrouver le cas FFXV dans un futur FF principal.

      • Jérémie

        En revanche, puisqu’il y a de fortes chances qu’un futur FF numéroté optera pour la formule du jeu en tant que service (cf mon édito sur la question), il sera certainement continuellement mis à jour de la même manière. Malheureusement, cette méthode de développement risque de devenir la norme pendant un temps (jusqu’à ce que l’industrie se trouve un nouveau dada ? ce sera forcément un dada pire, puisque les éditeurs ont pour vocation de chercher les options les plus rentables, mais bon…). L’idée d’un jeu achevé va se faire rare. Je ne sais pas s’il faut l’accepter ou le refuser, mais il faut au moins l’admettre.

        Le truc, ce sera sans doute que le jeu devra être conçu autour de cette idée dès le départ, et qu’elle ne soit pas greffée à l’arrache sur un jeu pour lequel ce n’était pas prévu.

        • Vivien Condat

          Personnellement, ce qui me dérange le plus avec FFXV, c’est que les ajouts/modifs se font au compte goutte.

          II me semblerai plus judicieux et satisfaisant d’avoir de « gros patchs », tout les 6 mois par exemple, avec du contenu qui motive à retenter l’expérience.

          Le délire « du jeu en tant que service » ça existe déjà:
          Les MMO, les jeux épisodiques et de manière générale tout les jeux online à composante compétitive(CoD/Overwatch,LoL,etc).
          Et force est de constater que c’est des jeux qui marche, ou tout du moins, ont leur publique.
          Se servir de ce concept comme bouc-emissaire me parait assez maladroits.
          Comme je l’évoquai dans vôtre édito sur la question, des « choses ingénieuses » ont et peuvent émerger d’un tel système (cf le dernier Hitman). Il faut effectivement que le processus de création et ce concept marche main dans la main dès le début.

          Et soyons honnête 2 secondes, les problèmes scénaristiques de FFXV sont juste l’arbre qui cache la forêt…
          Quid du monde ouvert, certes grand et beau, mais atrocement vide, des quêtes annexes qui feraient rougir de honte le MMO le moins inventif du monde, la chasse qui manque cruellement de contextualisation…
          A aucun moment le jeu ne prend la peine d’impliquer réellement le joueur (hormis le final qui sauve beaucoup le jeu), joueur qui se contente juste de « faire ce qu’on lui dit »…

          C’est toute la narration et les spécificités de cette dernière dans un monde ouvert qui n’ont malheureusement pas été pris en compte pour FFXV.
          C’est pas en rajoutant des cinématiques que les trajets en voitures ne seront plus ennuyeux au possible, que les villes et ses habitants semblant totalement ignorer Noctis et son groupe, ne réagissant pas aux evenements du jeu vont miraculeusement avoir un comportement « plus humains ».
          Ce n’est pas en chargeant le partie la plus dirigiste du jeu, déjà bien chargé en révélation, que la partie ouverte sera plus agréable…

          Et comprenez moi bien bien, je trouve que FFXV à un potentiel énorme et réussi même certaine chose ( j ai personnellement chialé comme une merde face à certains passages) mais souvent beaucoup trop tardivement ou de manière trop inconsistante.
          Certain passages sont même surprenant en terme de mise en scène et servent parfaitement le ton epic/triste/sérieux de ce que l’on nous montre.

          J’espère sincèrement (mais n’y croit pas trop) que Square-Enix réussira à prendre du recul sur ces problèmes là pour en tirer des leçons lors de ses futurs créations.

          Et encore une fois, pardon pour le pavé mais je trouve FFXV « passionnant » à analyser.

          • Jérémie

            Je suis d’accord : le programme de mises à jour devrait proposer des patchs plus conséquents à des intervalles bien moins réguliers. S’ils s’étaient directement mis sur une sorte de « director’s cut », ça aurait sans doute été mieux reçu. Mais un peu chez tout le monde, l’époque est à la précipitation.

          • Vivien Condat

            Bon au moins Square a réussi sur un point: quasiment un an après sa sortie, FFXV continu de faire parler de lui 🙂

          • Kiffgeek

            Bonjour, c est la première foi que je poste ici, mais je viens régulièrement, suivre les news. En effet 1 an après ff15 fait encore parler.
            Personnellement j aime ces mises a jour, je peux comprendre que le concept du jeux non fini irrite, mais c est peut être aussi à cause de nous les joueurs. Je veux dire par la , qu’à l époque, personne ne se demandait d ou vient Koyo K, ou comment Adel à pris le pouvoir sur Esthar.
            Qu’en dites vous ?
            Bonne continuation à ce site en tout cas. Et bon jeux 😉

          • Vivien Condat

            Bah, oui et non (super comme réponse).
            Il suffit de zoner sur les internets pour voir que tous les « plots hole » des différents épisodes sont discutés et en émerge les différentes théories venant combler ces manques.

            Et peut être que oui, sur FFXV, « les fans » sont hyper-critiques mais il me semble bien que cela est symptomatique du potentiel sous exploité de ce jeu.
            Rien n’est mis en avant, aucune réponse n’est vraiment apporté.

            La mythologie des 6 est réduit à son minimum (qu’est il vraiment arrivé a Shiva, pourquoi Ifrit se retourne contre les autres divinités, ses raisons pour s’allier avec Ardyn), pas de contexte politico-historique (à quoi sert vraiment l’Empire dans ce jeu, les origines de Adryn, comment a t’il « infiltrer » les rangs de l’Empire, les origines des Deamons) et les personnages aux motivations mal ou pas expliqués (les origines d’Ardyn, pourquoi Aranea change de camp en cours d’aventure, l’histoire de son village natal, les « manipulations »/plan de Ravus, les aventures de Regis et toutes sa clique qui semble avoir profondément marqué Cid).
            Convenez en que tout ça fait beaucoup et finalement désamorce pas mal de situations/révélations.

            Et Square avec sa politique de Majs régulières met finalement plus d’huile sur le feu qu’autre chose.
            Là ou une certaine partie des joueurs veulent désormais se tourner vers l’avenir et les autres projets du studio,ce dernier semble prendre un malin plaisir à remuer le couteau dans la plaie en nous rappelant que « oui, FFXV à sa sortie était perfectible et il va falloir encore attendre X mois/années avant d’avoir une histoire décente ».

          • Yiazmatt

            Shiva a été battue par l’empire alors qu’elle tentait de se réveillée (c’est dit dans le jeu ça). Pour Ifrit les réponses sont à trouver dans Pitioss (le gouffre de Eos en anglais). Eos ca vous parle? c’est le nom de la déesse qui a donner son nom à l’univers de FFXV. Elle a commis l’irréparable aux yeux de Ifrit car elle a eu une relation avec un humain provoquant les foudres..ou plutôt les feux de Ifrit. Ifrit se retourne contre la déesse mère et contre ses « potes » les divinités. Eos repose au fond du gouffre. Après on peut imaginer que Shiva amait Ifrit avant sa trahison, de là à en faire un background super détaillé sur ce point est-ce vraiment utile? Moi le baiser de fin me suffit. Ardyn voulant plonger le monde dans le chaos et Ifrit voulant sans doute faire de même car haïssant les humains du coup il est normal que les 2 s’unissent. L’empire je te rappel veut s’emparer du cristal de Insomnia. Il faut comprendre que le film Kingsglaive est vraiment un film on trompe l’œil car le vrai scénario de FFXV ne repose pas sur la rivalité entre ces 2 nations en fait l’empire sert juste à se faire manipuler par Ardyn dans le fond. L’empire existe, veut agrandir son territoire comme des gentils petit méchants, mais Ardyn vise plutôt à faire souffrir un maximum la lignée des Lucis dont Noctis est l’élu, c’est ca le cœur du scénario, tout le reste nous a mis sur une fausse piste. Comment Ardyn infiltre l’empire euh je dois dire que ca c’est un détail dont on peut se passer allègrement. Ardyn est le 1er roi de Lucis (dans l’antiquité par rapport à la chronologie du jeu). Un parasite a ravagé le monde a cette époque et Ardyn avait la capacité d’absorber ce mal en lui sauf que cela le rendant monstrueux il a été banni et une nouvelle Lignée de Lucis à vu le jour l’excluant totalement (ca aussi c’est dit dans le jeu). Sa haine envers les Lucis est devenu sa motivation 1ère dans le jeu mais il lui a fallu attendre la bonne personne pour accomplir sa vengeance et le nominé sera Noctis. Pour les deamons c’est expliqué dans le jeu là faut pas pousser. Pour Aranea comme pour les autres personnages secondaires comme Cor Leonis j’ai pas compris ce besoin absolu d’en savoir plus sur eux. L’intérêt c’est avant tout les 4 héros, ce sont eux qui sont mis en avant. Les autres vont et viennent, Aranea c’est un peu comme Shadow dans FFVI un mercenaire qui va comme le vent le porte. Je trouve que c’est une obsession un peu ridicule, ce procédé dérange dans FFXV mais pas dans certains jeux? Ravus on comprend, pas besoin d’en faire un roman non plus, qu’il est du côté de sa sœur et que si il doit travailler pour l’empire c’est clairement contre sa volonté. C’est montré de façon juste et simple pourquoi en demandé plus? Ravus n’est qu’un pion pour Ardyn, il le change en Deamon juste pour enfoncer Noctis qui perd tout de plus en plus. Pour les aventures de Regis je pense que le jeu gratuit A King’s Tale est là pour ça.
            Très sincèrement hormis la partie sur la trahison de Ifrit qui peut être obscur le reste moi ma paru assez clair. Il suffit de se pencher sur le jeu et de faire marcher un peu son cerveau. Ce nouveau contenu narratif vous pestez dessus mais c’est vous qui gueulez que vous comprenez pas le scénario, Square veut juste vous satisfaire et pourtant, le joueur est devenu un être tellement ingrat que ce studio ne devrait même pas se donner la peine de faire ces efforts que beaucoup d’autres n’auraient pas fait…

          • Vivien Condat

            Alors, bon, je m’octroie un droit de réponse puisque bah on s’en prend à ma capacité à faire marcher mon cerveau…

            Déjà, faut savoir de quelle version de FFXV on part; pour ma part j’ai fait le jeu courant Juillet, juste avant la sortie du bestiaire. Certaines choses ont put être expliqué depuis, mais soyons bon joueur et partons du principe que non et que l’on parle de la version 1.0 pour couper court à tout débat autour.

            Pour Eos, j’avoue ne pas avoir fait le donjon post-game. Donc bon, mea-coulpa.(je me pose néanmoins la question de savoir combien sont dans le même cas que moi).

            Pour le reste, faut quand même aimer lire entre les lignes et faire des efforts d’interprétations lorsque quasiment tout le background t’es jeté à la gueule dans les 2-3 derniers chapitres.
            Le jeu ne prend pas le temps… Y pose ses « révélations » comme ça, entre le fromage et le dessert, où tout est cohérent sans vraiment l’être car t’es bombardé de truc voulant donner de la « profondeur » au scenar.

            Je vais répéter se que je disais dans mon post, c’est la narration à revoir, pas le scénario.
            Parce que oui, vous avez raison beaucoup de questions que je pose ont leur réponse dans le jeu mais sont amené de manière tellement, je sais pas, « non impactente »; se succèdent les unes après les autres, toutes plus ou moins traité de façon expéditive.

            Pour prendre un exemple(qui va prouver que je suivais un minimum l’histoire): l’origine des soldats magitek.
            Savoir qu’il sont issue d’expérience sur des nourrissons, c’est super intéressant et te renvoie à tout ceux que t’as buté depuis le début du jeu. Mais non, Ardyn te balance ça au milieu d’un ou deux fights et Noctis s’en bas les couilles.
            Le jeu te dit tranquille que « tu défonces des bébés » depuis le début de l’aventure mais rien n’ai créer autour. OK Bizarre…

            Et s’il vous plait, arrêtons le délire du: »Vous êtres tous méchants de critiquer Square alors que eux y font tout pour vous faire plaisir ».
            Bon bah déjà, en 2018, Square veut faire plaisir mais faudra banquer cette fois hein faut pas déconner quand même; c’est pas Mère Tereza non plus…
            Et pourquoi « critiquer », c’est mal? N’est ce pas aussi une forme de respect en pointant les points faibles d’une œuvre?
            C’est bien Tabata qui a inclut un sondage à la fin de son jeu pour « faire du damage control »? Donc je donne mon avis, en quoi c’est ingrat?
            Et si c’était que moi qui aurai rien comprit au bouzin pasque chu trop teubé, ok ce que je raconte n’a pas de sens, mais il me semble pas avoir été le seul à avoir se ressenti de vide dans FFXV.

            De plus, FFXV en est à sa 16eme, SEIZIÈME maj en moins d’un an!!
            Y tend le bâton pour se faire battre maintenant!
            Comment garder son calme/objectivité alors que M.Tabata nous hurle à la gueule à toutes les occasions possibles que « mais si les gars, mon jeu il est bien, faut juste attendre qu’on finisse d’écrire l’histoire de manière intéressante ».

            Et encore une fois, chu pas ingrat puisque à presque chaque comm un peu venère que je poste je contre-balance en disant que le jeu n’est pas une bouse infâme (avis relativement partagé il me semble).

            Enfin bon, merci pour les éclaircissement sur l’univers de FFXV, et pas merci pour me traiter d’ingrat incapable d’utiliser son cerveau!

          • Yiazmatt

            Désolé que tu l’ai pris personnellement c’était pas le but car je voulais m’adresser de manière générale mais je vais te répondre cette fois ci à toi. Effectivement je n’ai pas précisé mais pour ma part je parlais bien du jeu dans l’état dans lequel il est sortit en novembre 2016. Quand j’ai terminé le scénario, en ayant acheté le jeu day one, après j’ai juste continuer les quêtes secondaires mais les ajouts scénaristiques je ne suis pas aller les voir du tout j’ai juste vu les news, je n’ai pas été curieux car pour moi ce sont des ajouts inutiles.
            Bien sûr je pense que la majeure partie des joueurs n’ont pas fait le donjon qui montre Eos je suis d’accord malheureusement le fait que ce soit présent sous cette forme de « donjon » me fait pensé que les révélations autour de Ifrit/Eos n’auraient pas été montrer autrement (le donjon est très complexe et pas juste fait « comme ca »).
            Pour le reste je suis pas d’accord avec toi cette fois ci : non il ne faut pas lire entre les lignes ou faire force d’interprétations car tout est dit ou écrit dans les derniers chapitres (c’est pas possible de les zapper). Et quand bien même ce serait le cas je ne vois pas où est le problème, réfléchir sur une oeuvre en quoi serait-ce mal? Sinon je pense que dire que le jeu manque d’impact c’est juste une opinion personnelle car pour ma part quand tu arrives à Niflheim j’ai été choquer de ne trouver aucunes âmes qui vivent, là j’ai commencé a me poser pas mal de questions et je félicite le jeu de ne pas nous avoir emmené dans un conflit archi prévisible. Si, pour moi le jeu prend le temps de tout te dire non mais franchement il vous faut combien d’heures pour accepter une situation? Parce que les derniers chapitres se font pas en 1 heure non plus que je sache, le jeu est court mais quand même. Mais bon je me dis que chaque personnes réagit différemment..
            Dans ton exemple sur les soldat magitek oui Ardyn te dis ca rapidement et Noctis ne réagit pas. Mais est-ce que toi tu te sentais pas floué à ce moment là du jeu? Oui toi personnellement. Est-ce que tu étais sûr que Ardyn te disait la vérité? D’ailleurs étais-tu sûr a ce moment du jeu que Ardyn était l’antagoniste principal? Moi non. Ce passage que vous détestez tant moi je le trouve formidable. Car ici c’est bien le joueur qu’on veut mettre mal à l’aise. Jouer à un jeu de rôle sans que le joueur se sente investit n’est surement pas un bon jeu de rôle. Car oui il n’y a pas que Kojima qui s’amuse avec les joueurs. Et puis franchement Noctis est seul à ce moment vous pensez qu’il allait gueuler seul comme un putois? vous êtes sérieux? Et puis si vous joueur vous êtes sans voix devant ces révélations car vous ne distinguez pas le vrai du faux (le génial rôle de Ardyn) et bien un scoop : Noctis non plus!
            Bien sûr que la critique doit être de rigueur c’est normal aucune oeuvre n’est parfaite et il faut tout les avis. J’ai pas dit que les joueurs étaient méchant pour ca mais bien ingrats car c’est le bon mot : quand on change a votre convenance quelque chose que vous aimez pas dans un jeu et que c’est relativement bien fait mais que ca vous va toujours pas oui je trouve ca ingrat. Maintenant le jeu en serait pas à sa 16ème màj si des joueurs ne réclamaient pas toujours plus comme des enfants gâtés là je trouve ta remarque vraiment hypocrite! Parce que avoir des màj pour apporter des choses en plus, du contenu, des évènements je suppose qu’en soit ca pose pas de problème c’est gratuit et bienvenue et c’est ce que FFXV fait. Et au passage même le « grand » the witcher 3 a un paquet de màj derrière le cul pour améliorer les très nombreux problèmes du jeu.
            Mais tu sais tu te couvres en disant que tu es pas le seul a avoir pas compris FFXV et forcement que le problème ne vient pas de toi alors franchement par pitié, réfléchis juste un peu a ca justement: n’a tu jamais entendu parler de société « mouton » ? tu penses que l’avis commun est la meilleure des pensées? Moi quand je vois les incompréhensions que tu as émises sur le scénario du jeu je retrouve beaucoup de ces mêmes avis sur ce point alors une question : pourquoi je serai capable moi de te détailler le scénario du jeu sans problème plus qu’un autre? j’ai joué au même titre pourtant….
            Je finirai juste en disant (là je parle en général) que non seulement le joueur est ingrat mais aussi hypocrite car quand tu as un titre comme Nier automata où tout n’est pas expliqué de façon concrète dans le scénario et que là les joueurs arrivent à faire marcher leurs cerveaux pour comprendre ces « non dits » alors oui je me dis que le joueur est un foutu hypocrite et que depuis trop d’années c’est Final Fantasy qui, allez savoir pourquoi, en paye les frais.

          • Vivien Condat

            Bon, apparemment on arrivera pas à se mettre d’accord; nous avons des visions trop différentes sur le jeu.(Surement dût aux attentes de chacun sur FFXV).

            Juste une ou deux nuances qui me dérangent:

            -Je n’ai jamais dit qu’un jeu ne doit pas faire réfléchir. Mon avatar vient de Xenogears, le jeu « branlette intellectuelle » par excellence et c’est lui qui m’a fait comprendre que le Jeu-Vidéo n’est pas que du « Pan-Pan Boum-Boum ».

            -Je vois pas pourquoi je devrai remettre en question ma « déception » face à FFXV juste parce qu’elle rejoint l’avis d’autres personnes. Vous présentez en plus ça comme « un avis majoritaire » alors que c’est peu être un groupe juste « très bruyant ».(les gens qui s’en fichent, bah ils perdent pas leur temps à réagir ;ceux que ça intéresse , ils jouent au jeu; y a que ceux qui sont déçu qui perdent leur temps à commenter l’affaire).
            D’une autre part, j’ai eu et ai encore de opinions contre courant. J ai rien contre les DLC(le cancer du jeu-vidéo à en croire certains), j’ai défendu FFXIII et ses suites, etc

            Enfin bon, si vous avez apprécié le jeu, temps mieux pour vous; et vous avez de la chance parce que apparemment Square à plus ou moins décidé d’embrasser ce mode de développement/publication.
            Et, oui, se sera à nous, les ingrats, de nous adapter à cette évolution si on veut continuer à suivre FF (ou pas, et donc juste se résoudre à ne plus les acheter).
            C’est juste que pour beaucoup, « on a grandi avec FF »; une série qui nous avait habitué à certains standards (l’absence de DLC, une aventure longue et un scenario/univers tarabiscoté mais étonnamment cohérent) mais désormais devenu archaïque (l’absence de DLC, de multijoueur, de suivi) d’où un certain effet de rejet plus ou moins légitime.
            Mais ça va pas durer. La majorité des déçu s’en iront, ceux capable d’accepter l’évolution seront toujours là et puis y’ auras de nouveaux pour remplacer les bougons partis rouspéter dans leur coin que « FF, c’était mieux avant! ».

          • Yiazmatt

            Oui j’ai vraiment l’impression que FFXV est sujet aux critiques négatives par la majorité des joueurs et évidemment j’espère que c’est plutôt comme tu dis un groupe « très bruyants » de gens mécontents.
            Mais ici sur ce point on est d’accord , la saga change, évolue, car c’est l’essence même de Final Fantasy. Alors oui peut être que les changements sont trop « importants » pour certains qui auraient préférés que la saga garde la « formule » des épisodes ps1 par exemple mais ce sera jamais la volonté de square. Bien sûr il y aura ceux qui n’acceptent pas ça et qui iront voir ailleurs mais pour ma part je ferai un peu comme un supporter de foot, même si mon équipe perd un match je serai de retour le week end d’après pour les encourager (mais sur les épisodes canoniques FF ne m’a jamais déçu donc bon…).
            Moi pour l’avenir j’espère juste que FFXVI sera complètement différent du 15, du 14, du 13 etc…bref une fantaisie finale quoi!
            Merci pour cet échange en tout cas.

        • Aliena Starseeker

          Je ne prendrais sans doute pas le risque d’être aussi catégorique pour plusieurs raisons :

          1 / Le « Jeu en tant que service » inclus, dans l’immense majorité des cas, une dimension multijoueur (pour justifier les mises a jours continue de « buff et nerf »). Hors, pour un RPG, cela revient souvent a tendre vers le modèle du MMORPG, ou FFXIV occupe déjà bien la case. A moins que Square ne recherche déjà a le remplacer, mais vu son succès, cela me paraît aventureux et très risqué.

          2 / Le marché du « jeu en tant que service » va, comme celui du MMORPG en sont temps, atteindre le point de « non retour » avec une saturation. Le problème de ce type de jeu, c’est qu’ils sont si exigeant en terme d’investissement qu’il n’est généralement pas possible d’en faire deux en même temps. Hors, il n’y aura clairement pas de place pour tout le monde sur ce marché. Pour un Player Unknow Battleground qui fonctionne, combien de projet, tel Lawbreaker, s’écroule malgré toutes leurs qualités, simplement parce qu’il n’y a plus de place dans un marché très concurrentiel et qui, malgré sa source de revenu constante, représente tout de même un certain coût avec tous les développeurs devant être maintenu pour faire fonctionner le titre ? Bien plus, et les gros studios ne sont pas a l’abri d’un bide comme l’a prouver Battleborn l’an dernier, qui signera son arrêt de mort avec sa dernière MAJ en Octobre.

          Il est évident que Square est entrain de rechercher sa « poule au oeuf d’or », a la manière d’un LoL, d’un Overwatch, ou d’un DOTA 2. Mais ce sera difficile de reprendre le train en marche. Cet acharnement sur FFXV, outre le fait de combler un coût de développement tout de même étalé sur 10 ans le plus possible (car bon, faut être réaliste, il sera jamais rentable ce jeu), sert sans doute de test grandeur nature pour savoir ce que le public sera prêt a accepter pour la suite. FFVII remake fera sans doute également office de banc d’essai, d’autant plus que son statut même de Remake permettra d’éviter le crash d’un épisode numéroté officiel de la série, donc rentable. C’est le succès de ses DLC, notamment du multijoueur qui arrive ce mois ci, qui déterminera l’avenir de la licence, mais peut-être aussi ironiquement celui de Dissidia NT, qui a tout pour devenir un « jeu en tant que service », d’autant plus que le marché du jeu de combat n’est pas si bouché : SF V n’a pas fonctionné comme prévu, DOA s’apprête a changer enfin d’épisode et Tekken ne semble pas avoir tout envoler devant lui.

          • Jérémie

            Comme je le disais dans mon précédent édito, Yôsuke Matsuda rêve de devenir l’Ubisoft japonais. Le modèle Ubi est actuellement très porteur, avec des GAAS essentiellement axés sur le jeu coopératif (modèle qui est également celui de Destiny et sans doute celui visé par le futur Anthem d’EA – tous sont concurrents) et non compétitif, en tout cas pas principalement (même si tous ces jeux ont une composante compétitive qui assure sans doute en partie leur stabilité sur le long terme). Le MMORPG reste inscrit dans un domaine plus « restreint » – surtout dans le cas de FFXIV qui a un abonnement –, là où le GAAS tel que le pense Matsuda vise un potentiel bien plus large par l’absence d’abonnement au profit de microtransations et par un gameplay plus accessible.

            Je ne fais que traduire les déclarations de Matsuda, qui n’a de cesse de répéter qu’il veut adopter le modèle des GAAS, et cela signifie évidemment qu’il y aura un aspect multijoueur. C’est exactement ce qu’il évoque dans le dernier compte rendu annuel de Square Enix. Je vous invite à lire son message : http://www.hd.square-enix.com/eng/pdf/ar_2017en.pdf

            C’est cette partie qui est la plus importante :
            « “Games as a Service” is a concept that is often mentioned recently in HD game contexts. Gone are the days in which single-player games were of primary status and multiplayer games secondary. Lately, multiplayer games have taken the lead, and it is standard for games to be designed for long-term play. The terms “multiplayer” and “Games as a Service” themselves have existed for some time, but they are now being used in reference to game designs that place a strong emphasis on longer-term user engagement. We will also endeavor to develop games designed not to be played once after launch but that customers can enjoy more and play longer. In so doing, we will increase customer satisfaction and enhance the lifetime value of the games themselves. »

          • Lyuneram

            Et c’est là que, pour moi, Yôsuke Matsuda se trompe lourdement.
            Le modèle d’un Game as a Service ne pourra jamais fonctionner pour la grande majorité des jeux édités par Square Enix, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit de (J-)RPG. Et qui dit RPG dit, au minimum, une histoire avec un début et une fin, et surtout une cohérence narrative que ne permet pas un mode d’édition reposant sur la publication régulière de contenus (et encore moins de la qualité plus que discutable de ceux lancés dans le cadre de l’acharnement thérapeutique sur le moribond Final Fantasy XV).

            Le Game as a Service ne peut fonctionner que pour des jeux dont la structure de base le permet, tels que des jeux compétitifs (et c’est là que Dissidia NT permettra de prendre la mesure de la réussite ou de l’échec de ses ambitions) ou encore l’exemple de Hitman, qui semble avoir satisfait la plupart des amateurs.

            Quant à la composante multijoueur qui semble être si importante pour les joueurs selon ses dires, je pense que là aussi il fait fausse route, en tout cas concernant Final Fantasy. Qui peut bien avoir envie d’un mode multijoueur dans un style de jeu où c’est justement l’aventure solo qui a son importance ? D’autant plus que le gameplay d’un rpg ne présente, selon moi, aucun intérêt dans un déclinaison multijoueur.

            Enfin, et c’est un considération plus personnelle, je tends à considérer le jeu vidéo comme une forme d’art. Le jeu forme un tout à la fois technique, scénaristique, musical, ludique, dont la somme peut aboutir à une certaine forme d’art. Et là, pour moi, le Game as a Service ne représente ni plus ni moins que le fin de cette quête. Jamais un jeu découpé ne permettra d’atteindre un rendu de la qualité des chefs d’oeuvre actuels du jeu vidéo.

            Square Enix devrait plutôt tendre à plus de modestie technique, revoir ses ambitions à la baisse et recommencer à faire de véritables jeux vidéo (ils en éditent : voir Nier Automata par exemple). A cet égard, Atlus représente pour moi ce qui se fait de mieux en ce moment en termes de jeu vidéo japonais : Catherine, Persona 5, mais aussi les jeux de Vanillaware (Muramase, 13 Sentinels Aegis Rim à venir). Certes, il s’agit là d’un tout autre niveau en termes d’audience, mais Square Enix ferait bien de lorgner un peu plus vers la concurrence nippone plutôt qu’occidentale. Parce que je doute que faire « à l’occidentale » leur attire une plus large audience dans nos contrées et ne finisse plutôt que par réduire l’audience japonaise et nippophile en Occident.

            Kingdom Hearts III et, surtout FFVII Remake, permettront sans doute d’y voir plus clair.

          • Jérémie

            Votre postulat de départ est trop restrictif, car rien n’empêche un RPG de proposer une histoire inachevée : les MMORPG en sont un très bon exemple, et pour ce qui est de FF, je pense qu’une grande partie des joueurs de FFXIV pourront vous dire que son histoire est brillante, voire de plus en plus brillante au fil du temps. Le débat se porte plutôt sur ce que vous pensez de la progression « épisodique » d’une histoire (même là, rien ne vous empêche d’attendre pour faire plusieurs épisodes à la suite). Ici, le critère remarquable, c’est que ces jeux sont « vivants » et que si on aime l’univers dans lequel ils se déroulent, c’est toujours agréable de le voir se diversifier. Dans le cas de FFXIV, la dernière extension a littéralement ajouté un continent entier et c’était un plaisir de le découvrir.

            Je ne suis pas très fan du modèle GAAS – j’ai le même point de vue sur la dimension artistique du jeu vidéo –, mais fondamentalement, si c’est bien fait (encore une fois : si c’est conçu comme tel dès le départ), ça peut très bien fonctionner. Disons juste que je ne peux pas me résoudre à penser qu’un jeu « complet » est la forme parfaite pour apprécier une aventure.

          • Aliena Starseeker

            L’on tout de même plusieurs limites du genre, et un problème qui va se poser pour Square s’il recherche réellement a faire de FFXVI un « Game as Service ».

            Le premier défi sera justement de le différencier du MMORPG. Hormis l’abonnement, en quoi un FF « Game as Service » se différenciera-t-il d’un FF MMORPG ? Les jeux les plus connus suivant ce principe sont tout de même massivement multijoueurs, même si l’on prend les exemples des succès d’Ubisoft dans la matière (Tom Clancy The Division et Ghost Recon Wildland pour les citer) incluant un aspect d’affrontement compétitif et pas seulement de coopération. Hors, FFXII avait déjà souffert de la comparaison avec un MMORPG en occident, qui fut rejeté par les fans. Même si FFXIV est aujourd’hui un succès, il semble vraiment y avoir une fracture entre ceux qui jouent aux FF et ceux qui jouent aux FF MMORPG qui semble difficile a concilier, notamment si l’on compare le nombre de commentaire sur FFXIV sur ce site et ceux sur FFXV par exemple.

            L’autre problème est différent : la plupart des exemples de réussites, ou réussite probable, des Games as Services, sont des FPS ou des TPS. Encore une fois, The Division et Ghost Recon Wildland sont en tête, mais Anthem, qui se prétend RPG, reprend quand même les mécaniques de gameplay du jeu de tir, Destiny est un jeu de tir (et quand même un semi-échec pour le premier volet, qui n’a pas tout casser comme prévu par Activision). Vous imaginez la révolution si FF devient un jeu de tir SciFi alors que le manque de magie a déjà été lourdement reprocher a Final Fantasy XIII ?

            Enfin, comme pour le jeu compétitif, il se posera a long terme la question des ouvertures de marché : vendre par palette un gros blockbuster AAA est toujours possible s’il a un début, un milieu et une fin. Un Games as Service, c’est plus compliqué, car si Anthem cartonne bien comme il faut par exemple, qui le quittera pour aller sur un Final Fantasy ? Pas grand monde a mon avis…

            Bon, je suppose que les commerciaux de Square Enix bossent dur la-dessus, et que le mode multijoueur de FFXV est un test pour savoir si cela peut-être pertinent pour les joueurs, mais la prudence me semble de mise, car a bien y regarder, les chances d’un nouvel échec dans cette voie me semble bien plus grande que celle d’un succès (il suffit de voir a quel point l’annonce du format épisodique du remake de FFVII a doucher l’enthousiasme des fans pour s’en rendre compte…)

        • Hellow666

          Il me semble que Matsuda lui même a confirmé que cette formule serait appliqué dans le futur. Hélas on aura pas la choix, a part celui de ne pas se ruer day one sur un jeu, mais encore faut-il arriver a être patient 🙁

  • Lilty501

    Bon… quand c’est bien fait faut le dire. Et c’est donc bien le cas de ces 11 minutes de cinématiques ajoutées au chapitre 12 avec une fin de chapitre modifiée.

    Entre le fait qu’elle permet à Ifrit d’avoir un background et ne plus débouler de nul part à la fin du chapitre 14 + donner à Shiva un passé et donc renforcer aussi le background du titre du coup + rendre Gentiana plus importante dans le scénario et donner un sens à son intervention dans le combat contre Ifrit + étoffer le destin tragique de Luna + Faire réagir Noctis d’une bien meilleure manière à la fin du chapitre, y a pas à dire, je dis pas non, et en plus c’est gratuit.

    J’imagine que les prochaines cinématiques gratuites dont nous tease Ray Chase seront sur les Roi du Lucis avec Régis quand Noctis met, pour la première fois, l’anneau des Lucis au début du chapitre 13. Genre une scène comme Nyx dans KingsGlaive + des flash-back avec Régis et Noctis enfant.

  • Over

    Je ne doute pas de la qualité de cet ajout mais qui va lancer le jeu juste pour ça ! Livrer donc tout le contenu narratif prévu en 2018 en une seul fois !!!!!!! … « Grince les dents »

    Donc je me suis dit FFXV qui est un jeu actuel on va attendre un DLC valable à la manière d’un Witcher 3 « lui et toujours lui en déplaise » force est de constater que ce ne fut pas le cas donc j’ai fais l’impasse sur tout ce qui étaient proposer le Lvl 120, Quêtes sporadique, l’insulte du carnaval, Episode Gladio, Prompto … Ignis même pas besoin d’espérer.
    Et là une news sur l’ajout de narration qui est pour moi le plus gros défaut du jeu avec l’ergonomie (à priori qui s’améliore bien que je suis sur que cette foutu radio se relance pas toute seul après un combat et se coupe pendant les chargement de 2h & le menu !), l’invincibilité manifeste de notre troupe et les donjons de la grosse quête de fin, tout ça c’est pas ouf.BREF
    Heureusement que les combats on la classe américaine.

    *Revenons à nos moutons*

    Je comprend bien qu’ils aient besoin de se donner de l’existence, preuve en est les fans pur et dur on suit tout ce drama, j’ai pas jouer au jeu depuis la 1 ère semaine de ça sortie mais je sais tout !
    Du coup je suis énervé parce qu’il y avait vraiment tout pour faire un grand jeu, Kingsglaive avait donner le ton plutôt bien mais au final c’est moyen et on comprend bien après la lecture de ton Glossaire Jérémie.
    Mais il frustre vraiment beaucoup de monde et le sujet FF est devenu objet de blagues & dépit c’est fou !

    Si ils sauvent le scénario en 2018 ça serait un vrai tour de force. Mais ne sera t’il pas déjà trop tard ?
    En l’état la traditionnel 2 ème run attendra…

    Mais comme beaucoup l’envi de tourner la page se fait sentir que ce soit avec FF7 R ou encore mieux le 16 mais c’est pas gagner.

  • Hellow666

    Cet ajout narratif est une bonne chose. Je me que cette technique du diaporama est pas si mal, surement bien moins longue a mettre ne place que des cinématiques, et ça pourrait servir a étoffer d’avantage l’univers et son histoire. Ce genre de chose manque aussi dans la partie OW.