FFVII Remake : des détails sur la genèse

Outre l’évocation des changements qui affecteront le système de jeu, Tetsuya Nomura a profité de son interview dans le dernier Famitsu pour revenir sur les circonstances qui ont mené au lancement du projet de remake de Final Fantasy VII.

Il confie ainsi : « Il y a un certain temps déjà, j’avais essayé de le lancer, mais ça ne s’était pas fait. » Malheureusement, il ne dit pas quand cela était exactement ni pourquoi le projet ne s’est pas concrétisé. Le remake tel que nous le connaissons aujourd’hui vient en réalité de l’impulsion de Shinji Hashimoto, le brand manager de Final Fantasy. Il proposa l’idée de refaire FFVII à Yoshinori Kitase et Nomura, qui acceptèrent tous les deux. Sauf que pour Nomura, il semblait acquis que Kitase reprendrait son rôle de réalisateur. Il explique : « Pendant la phase de préproduction, je proposais mon avis sur différents sujets, mais Kitase venait toujours me voir pour me demander comment nous devions finaliser chaque détail. Je trouvais ça très étrange. Et puis, un jour, pendant que je regardais une vidéo de présentation interne, j’ai découvert qu’il y avait écrit « Réalisateur : Tetsuya Nomura » à la fin. »

ff7-1L’article que Famitsu a consacré au remake

Manifestement, il y avait eu un malentendu. Il poursuit : « Je pensais que c’était Kitase qui était réalisateur. Comme j’étais surpris, je suis allé le voir pour lui dire « ça dit que je suis réalisateur », ce à quoi il m’a répondu « mais c’est parce que c’est le cas ». C’est là que je me suis dit « oh, je comprends mieux pourquoi il venait me demander tout ça ». » Voyant Kitase toujours très enthousiaste au sujet du remake, Nomura avait tout simplement pensé qu’il avait naturellement endossé le rôle de réalisateur, comme sur l’original. Mais cette anecdote remonte à un certain temps, et le créateur tient à nous rassurer : « Bien sûr, je suis bien conscient de mon poste de réalisateur maintenant ! » plaisante-t-il.

Le troisième nom actuellement connu au travail sur le remake de FFVII est le scénariste Kazushige Nojima, qui reprend ainsi le même rôle que pour l’épisode original. Sur ce sujet, Tetsuya Nomura a précisé que Nojima est déjà mentionné car il faudra s’attendre à de « nouvelles interprétations ». Là encore, pas plus d’informations sur ce qu’il entend par là.

Réalisateur, mais pas seulement

Tetsuya Nomura reprend également son rôle de designer des personnages. Il a déjà indiqué qu’il n’y aura pas de nouveaux venus dans l’histoire du remake, mais tous les protagonistes de FFVII feront l’objet d’un lifting pour s’adapter au style visuel plus réaliste. « Tous les personnages seront refaits et je suis en charge de leur design avec Roberto Ferrari, explique-t-il. Actuellement, je suis en train de redessiner le président Shinra. » Ferrari, rappelons-le, a travaillé sur Type-0 précédemment et est également à l’œuvre sur FFXV. Quand le journaliste du Famitsu demande s’il compte reprendre les modèles des personnages utilisés dans le film Advent Children, Nomura répond par la négative, en précisant que ce dernier a été conçu il y a une dizaine d’années et que son graphisme ne correspondrait pas au jeu.

Qu’est-ce qui fait un créateur de Final Fantasy ?

Notant que beaucoup d’aspects de FFVII seront visiblement changés dans le remake, le journaliste de Famitsu a demandé à Nomura s’il n’y avait pas des oppositions à ces changements au sein de Square Enix, ce à quoi le créateur a répondu que c’était en effet le cas. Il tient néanmoins à nuancer : « Seulement, il est difficile de définir clairement « ce qui fait FFVII » et les interprétations peuvent changer selon les personnes. Je suis moi-même très attaché à FFVII, mais il y a une distinction à faire entre ce sentiment et le fait d’être « prisonnier » des anciens Final Fantasy. Si vous partez du principe que « FF doit être comme ci ou comme ça », vous ne pouvez pas créer un FF. »

Tetsuya NomuraTetsuya Nomura à l’E3 la semaine dernière

Nomura ajoute que, selon lui, aimer Final Fantasy n’est pas un critère suffisant pour pouvoir en créer un épisode, et pense même que quelqu’un qui n’est pas satisfait de la série pourrait tout à fait endosser ce rôle. Il dit ainsi : « Le créateur doit être quelqu’un qui veut changer FF, quelqu’un qui veut faire mieux que FF. Que ce soit Kitase, moi ou toutes les équipes de l’époque, nous réécrivons toujours FF de cette manière. C’est également avec cet état d’esprit que nous allons faire ce remake. » Et le réalisateur nous laisse sur une dernière promesse : à partir de l’hiver prochain, quand Square Enix commencera à nous donner plus d’informations, nous devrions découvrir des choses surprenantes qui seront en rupture avec le concept habituel de Final Fantasy.

Bref, pas question de se contenter d’une simple redite du jeu sorti il y a bientôt vingt ans, et c’est sans doute beaucoup plus intéressant ainsi. Dommage qu’il faille attendre si longtemps.